Un ancien tatou de la taille d'une voiture découvert en Argentine

Classé sous :préhistoire , glyptodon , tatou géant

Le tatou géant, qui vit en Amérique du Sud, peut mesurer jusqu'à jusqu'à 1,60 m et peser 20 à 30 kg, cinq fois plus que son cousin le tatou à neuf bandes. Mais ce n'est rien à côté des gigantesques glyptodons découverts par un fermier argentin au bord du ruisseau de Vallimanca, dans le département de Bolivar, au sud-ouest de Buenos Aires. À la faveur d’une sécheresse qui frappe actuellement la région, l'homme a aperçu un sommet bombé dépassant de la boue et a contacté les autorités. Ce n'est pas une mais quatre énormes carapaces qu'ont déterrées les paléontologues. Il semble que les quatre spécimens de Glyptodon reticulatus soient morts en même temps à cet endroit précis, dans des circonstances jugées « exceptionnelles ».

Les glyptodons, qui vivaient en Argentine il y a 30 millions d'années environ, pouvaient atteindre jusqu'à 1,5 tonne et mesurer jusqu'à 3 mètres, soit plus qu'un rhinocéros ! Ces méga herbivores, cousins du tatou moderne (ils appartiennent à une lignée éteinte), étaient protégés par une épaisse cuirasse d'écailles sur la tête, le corps et la queue. On en distingue plusieurs espèces, dont G.munizi, du Pléistocène inférieur et moyen, et G.reticulatus, du Pléistocène supérieur. Le glyptodon a disparu il y a environ 10.000 ans avec l'arrivée des Hommes.

Quatre énormes fossiles de glyptodon ont été découverts sur les bords d’une rivière en Argentine. © Institut d’Archéologie et de Paléontologie de Pampa Quaternary (Incuapa-Conicet)