Le démontage de l'observatoire Arecibo vu depuis l'espace

Classé sous :Observation de la Terre , radiotélescope , Radiotélescope d'Arecibo

[EN VIDÉO] Arecibo : les images incroyables de son effondrement  Le 1er décembre 2020, à 8 heures, heure locale, le radiotélescope d’Arecibo (Porto Rico) s’est effondré. Des caméras de la National Science Foundation (NSF, États-Unis) ont immortalisé la scène. Depuis le centre de contrôle des opérations de l’installation et depuis les hauteurs, grâce à un drone. Pas de blessé à déplorer heureusement car l’installation avait été mise à l’arrêt quelques jours plus tôt. Des études avaient en effet montré que les dommages que le radiotélescope d’Arecibo avait subi en août puis en novembre derniers étaient irréparables. 

Le démantèlement du radiotélescope d’Arecibo a été décidé en novembre 2020 à la suite de la rupture de câbles utilisés pour retenir la plate-forme supportant les émetteurs et les récepteurs. Une décision prise par les responsables du site et de la National Science Foundation (à qui appartient l'observatoire) conscients de l'impossibilité de le réparer. Seulement quelques jours après leur décision, les câbles restants ont cédé à leur tour provoquant la chute de la plate-forme sur le réflecteur en contrebas. Un effondrement filmé par un drone et une caméra de surveillance.

Fin décembre 2020, le gouverneur de Porto Rico a annoncé une enveloppe de 8 millions de dollars pour aider à la reconstruction de l'observatoire. La Fondation nationale des Sciences (NSF), propriétaire de l'observatoire, a également indiqué souhaiter sa réhabilitation. Fin janvier, la Fondation nationale des Sciences suggérait qu'une erreur dans la fabrication des câbles aurait pu contribuer à l'effondrement. À suivre.

Près de trois mois après la destruction partielle du radiotélescope, les opérations de démontage de l'immense antenne de 305 mètres de diamètre et de réhabilitation du site ont été observées par un satellite d'observation de la Terre Worldview de Maxar. Les images ont été acquises le 23 février et montrent l'étendue de la tâche qui attend le personnel au sol. 

Le radiotélescope d'Arecibo en cours de démontage observé par un satellite Worldview de Maxar. L'image a été acquise le 23 février 2021. © Maxar
Le radiotélescope d'Arecibo en cours de démontage observé par un satellite Worldview de Maxar. L'image a été acquise le 23 février 2021. © Maxar