Confinement : comment l'épidémie de peste a permis à Newton d'élaborer sa célèbre théorie

Classé sous :histoire , Isaac Newton , loi de la gravitation de Newton

Le confinement forcé dû à l'épidémie de Covid-19 va-t-il donner lieu à de nouvelles percées scientifiques ? On sait que le temps libre est propice à la créativité et la réflexion, comme en témoigne l'exemple d'Isaac Newton, le brillant physicien anglais à l'origine de la loi universelle sur la gravitation. Tout le monde connaît la légende selon laquelle le savant aurait trouvé sa fameuse théorie en recevant une pomme sur le crâne. Une légende largement exagérée mais qui comporte quand même une part de vérité.

En 1666, le jeune Issac Newton, alors âgé de 24 ans, est retranché dans sa maison natale, dans le petit village de Woolsthorpe au sud-est de Nottingham, en raison de la grande épidémie de peste bubonique qui ravage l'Angleterre. À Londres, un quart de la population meurt de la maladie entre 1665 et 1666. Loin de son université de Cambridge et de ses professeurs, Isaac Newton met à profit son temps libre pour relire ses cours et se balader dans son jardin. C'est au cours d'une de ces promenades que lui serait venue l'idée de la loi de la gravitation universelle. Voyant une pomme tomber, il se demande pourquoi elle tombe toujours perpendiculairement au sol, et si cette attraction peut s'étendre jusqu'à la Lune. Durant son année de confinement, Newton enchaîne également les expériences optiques dans sa chambre, ce qui lui permettra d'élaborer une ébauche de sa théorie sur la composition chromatique de la lumière. 1666 est ainsi considérée comme « annus mirabilis » (année miraculeuse) par les historiens, qui considèrent que ce fut l'année la plus productive pour le scientifique.

En 1666, Isaac Newton est retranché à la campagne en raison de l’épidémie de peste qui ravage Londres. C’est ici qu’il mettra au point ses plus grandes théories. © Ulia Koltyrina, Adobe Stock