Sciences

En bref : le manuscrit de la biographie de Newton en ligne

ActualitéClassé sous :physique , Homme , William Stukeley

Ecrite en 1752 par William Stukeley, la première biographie de Newton vient d'être mise en ligne dans sa version manuscrite. Heureusement annoté, le document reste d'une lecture ardue mais sa présentation animée et en trois dimensions vaut le détour.

Un portait de Newton réalisé par William Stukeley. © Royal Society

La vénérable Royal Society continue de fêter son 350ème anniversaire en montrant au grand public ses archives qu'elle détient depuis sa création en 1660. Depuis 2006, ces documents, numérisés sont disponibles en ligne. En décembre 2009, l'institution y ajoutait un aspect ludique en proposant avec Trailblazing une balade temporelle dans trois siècles et demi de science britannique, donnant à lire, par exemple, les écrits d'Isaac Newton.

Le grand savant est de nouveau à l'honneur grâce à une nouvelle réalisation : un outil logiciel pour feuilleter des manuscrits, d'ailleurs baptisé Turning the pages (En tournant les pages). On peut y consulter plusieurs savants traités des 17ème, 18ème et 19ème siècles. Les botanistes pourront par exemple s'intéresser à la flore britannique de Richard Waller, écrite entre 1686 et 1688, et les ingénieurs du génie civil aux conceptions de Thomas Paine sur la réalisation de ponts métalliques, détaillées dans une lettre rendue publique en 1681.

Un passage clé... (Cliquer sur l'image pour l'agrandir.) « After dinner, the weather being warm, we went into the garden, and drank thea under the shado of some appletrees ; only he and myself. Amidth other discoure, he told me, he was just in the same situation, as when formerly, the notion of gravitation came into his mind. » Soit, en français : « Après le dîner, le temps devenant chaud, nous sortîmes dans le jardin et bûmes du thé à l'ombre de quelques pommiers ; seulement lui et moi. Au milieu d'autres sujets, il m'expliqua qu'il se trouvait dans la même situation quand la notion de gravitation lui est venue à l'esprit. » © Royal Society

On y trouve également la première biographie de Newton, écrite en 1752 par William Stukeley, un contemporain qui a rencontré le physicien et que l'on connaît aussi pour ses travaux sur Stonehenge. L'outil en ligne propose une consultation en 3D mais aussi une version légère pour les maigres débits ou les ordinateurs poussifs. Les pages se tournent d'un clic et un outil de recherche permet de retrouver les quelques annotations bienvenues pour un ouvrage manuscrit écrit en anglais ancien et qui expliquent, en anglais moderne, certains passages importants.

On peut par exemple chercher « apple » pour tomber, page 43, sur la description d'une scène se déroulant dans le jardin de la maison de Newton. Alors que les deux hommes prennent le thé, le grand physicien se souvient et lui rapporte que c'est dans une situation analogue qu'il a, « dans un état contemplatif », observé une pomme tomber et s'est demandé pourquoi une telle trajectoire était toujours perpendiculaire à l'horizontale.

Voltaire avait déjà rapporté l'épisode, en 1734, dans la traduction qu'il a publiée et qu'il a réalisée grâce à Emilie du Châtelet. Peut-être aurons-nous un jour, en France, des documents de ce genre accessibles au plus grand nombre ?

Cela vous intéressera aussi