On ne sait pas pourquoi des Hommes ont construit un mur circulaire en os de mammouth

Classé sous :Archéologie , Mammouth , ère glaciaire

Il y a 25.000 ans des hommes ont construit un mur circulaire composé d'ossements de 60 mammouths au moins dans les plaines enneigées de Russie, à 500 kilomètres de Moscou. Aujourd'hui, il n'en reste qu'un empilement d'os découvert en 2014. Les archéologues pensaient que l'édifice était destiné à abriter des Hommes dans cette région pauvre en arbres.

Une nouvelle étude parue dans Antiquity suggère que le diamètre du mur circulaire, 12,5 mètres, était trop important pour que des Hommes aient pu y construire un toit. De plus, aucun ossement d'autres animaux n'a été retrouvé, rendant peu probable la théorie de l'abri.
Ce site, le numéro 11 de Kostenki, est le plus vieux retrouvé en Russie. Il fait partie d'un ensemble archéologique comprenant deux autres murs circulaires, plus petits, faits en os de mammouths.

Pourquoi des Hommes se sont-ils donné la peine de construire une telle structure si ce n'est pas pour y vivre ? Les archéologues n'ont aucune certitude. La plupart s'accordent pour dire que ces murs palliaient le manque d'arbres durant l'ère glaciaire. Mais des centaines de morceaux de charbon de bois de pin ont été retrouvées à proximité du site, indiquant qu'il y avait bien des arbres dans la région lors de la dernière ère glaciaire.

Quel était donc le rôle de cette construction énigmatique ? Les auteurs de l'étude évoquent une importance ritualiste ou simplement un garde-manger. Ou les deux.

Les restes d'un mur circulaire fait d'os de mammouth érigé il y a 25.000 ans pour une raison encore obscure. © Alex Pryor
Cela vous intéressera aussi

Le mystère du quatrième mammouth s'éclaircit enfin  En 150 ans, seuls quatre mammouths ont été découverts en France. Mis au jour à Changis-sur-Marne, ce spécimen est particulièrement bien conservé. Cet étonnant documentaire de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) raconte une enquête minutieuse pour comprendre ce qui est arrivé à cet animal.