Sciences

Prochaine génération de télescopes : les grandes manoeuvres ont commencé

ActualitéClassé sous :Univers , Astronomie , télescope

Dans l'histoire de l'astronomie américaine, la plupart des grands télescopes ont été construits grâce aux fonds d'observatoires et universités privés. Mais pour faire face au défi financier que représente le développement de la prochaine génération de télescopes terrestres, de nouvelles alliances se dessinent aujourd'hui.

Le VLT (Very Large Telescope)

Dans le cadre du projet CELT (California Extremely Large telescope), l'Institut Caltech et l'Université de Californie, ont signé un accord pour une première phase de développement avec l'AURA (Associated Universities for Research in Astronomy), un consortium de 36 institutions. L'AURA ne possédant pas de capitaux propres, sa participation reposera sur ceux de la National Science Foundation, établissement public.

Dans une lettre adressée à l'agence, 18 astronomes ont toutefois fait part de leur inquiétude quant à ce genre d'accord et demandé à ce que s'ouvre une libre compétition afin de désigner le meilleur programme de télescope géant. CELT n'est en effet pas seul en course. Les Observatoires Carnegie de Pasadana (Californie) travaillent de leur côté sur le projet Giant Magellan, en collaboration avec les Universités du Michigan et de l'Arizona, le Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics et le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi