Sciences

Faire ''la pluie et le beau temps'' dans l'espace

ActualitéClassé sous :Univers , satellite , ceinture de radiation

Eruptions et vents solaires peuvent créer des aurores boréales mais aussi endommager les satellites. Ce fut le cas par exemple en 1998, quand une éruption solaire mit hors service le satellite Galaxy 4 qui transportait alors 80% des messages des pageurs.

www.astrosurf.com

Militaires et industriels ont donc tout intérêt à surveiller la météo spatiale susceptible de perturber leurs systèmes de navigation et de communication.

Selon un article publié dans le Journal of Geophysical Research par Umran Inan et ses collègues de l'Université de Stanford (Californie), il serait possible de renforcer la ceinture de radiations autour de la Terre afin de protéger les satellites de toute intempérie.

Découverte en 1958 par le physicien américain Van Halen grâce au premier satellite américain mis en orbite, Explorer 1, la ceinture de radiations (il en existe en réalité deux, une interne appelée ceinture de Van Allen et une externe) résulte de la capture par le champ magnétique de la Terre des particules énergétiques chargées.

Elle se comporte comme un bouclier qui nous protège des radiations cosmiques.
Les chercheurs ont donc suggéré de placer en orbite un satellite qui pourrait moduler la puissance de cette ceinture.

En effet, leurs calculs ont montré qu'il suffirait à un satellite d'injecter une puissance d'environ 13 Watts à la bonne fréquence pour voir augmenter de plus de 50% le nombre de particules piégées.
Ainsi, en ajustant ce nombre en fonction de l'activité solaire, on pourrait protéger l'électronique des satellites, extrêmement sensible aux vents solaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi