Sciences

Des petits radars pour gros temps

ActualitéClassé sous :recherche , tornades , météo

D'ici cinq ans, un réseau de petits radars météorologiques pourrait équiper les tours relais de téléphonie mobile à travers tout le territoire américain. Ce projet, imaginé par des ingénieurs de l'Université du Massachusetts pour améliorer la surveillance des ouragans et autres tornades, a fait l'objet d'une annonce officielle la semaine dernière.

Doté de 40 millions de dollars, le Center for Collaborative Adaptive Sensing of the Atmosphere (CASA) sera financé par la National Science Foundation, l'Etat du Massachusetts ainsi que d'autres Universités et entreprises, comme Raytheon qui développera les radars et IBM.

Actuellement, les satellites météorologiques livrent une bonne vision du temps mais des détails peuvent leur échapper.Le réseau de radars Doppler du National Weather Service, en place depuis les années 1990, permet de compléter efficacement leurs observations.
Toutefois, les ondes radios de ces appareils se déplacent en droite ligne au lieu de suivre la courbe terrestre ; ils manquent donc certains phénomènes éloignés et de basse altitude.

L'ambition du projet CASA est de développer un réseau très dense de radars à courte portée, de 90 centimètres sur 90, capables de communiquer entre eux et de modifier leur orientation en fonction des changements météorologiques.

Les premiers composants du dispositif seront installés en Oklahoma en 2005 afin de tester leur efficacité dans la traque des tornades.

Cela vous intéressera aussi