Sciences

Le CNRS met en place son nouveau Comité d'éthique

ActualitéClassé sous :recherche

Le Comité d'éthique du CNRS vient de tenir sa première réunion, dans sa nouvelle composition. Présidé par Pierre LÉNA, astrophysicien, ce comité comprend douze membres, nommés pour quatre ans.

Le CNRS prendra appui sur ce nouveau comité d'éthique pour développer dans l'organisme, en particulier parmi ses personnels, une éthique partagée de la recherche scientifique. Le comité pourra conduire une réflexion relative aux conséquences des recherches menées au CNRS, aussi bien en termes de risque potentiel que d'acceptabilité pour la société.

Il traitera également de l'équilibre entre liberté intellectuelle et devoir vis à vis de l'organisme. Il contribuera à bâtir et formaliser les fondements d'une déontologie de la recherche : recommandations en matière de communication scientifique interne et externe, responsabilité du chercheur devant l'organisme et la société, en particulier dans ses activités d'évaluation, de valorisation de la recherche et d'expertise. La réflexion et les éléments constitutifs de cette éthique devront être partagés, autant que faire se peut, avec les principaux partenaires de recherche du CNRS et les acteurs de l'éthique en France ou à l'étranger.

Le Comité d'éthique du CNRS est désormais placé auprès du Conseil d'administration du Centre qui en a déterminé la composition et les conditions de fonctionnement. Il peut être saisi par le Président, le Conseil d'administration, le Conseil scientifique et le Directeur général du CNRS. Il peut également s'auto-saisir de toute question qu'il juge pertinente. Ses avis et son rapport d'activité annuel sont rendus publics.

L'action de ce comité s'inscrit dans la continuité de celle du Comité d'éthique pour les sciences (COMETS) créé, en 1994, par François KOURILSKY, alors directeur général du Centre. Son domaine d'action concernait les problèmes éthiques soulevés par la recherche à l'exception de ceux traités par le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE). Le COMETS avait été présidé successivement par Hélène AHRWEILER et Pierre JOLIOT.

Cela vous intéressera aussi