Sciences

En bref : Un membre de l'équipe du professeur Hwang aurait fait un don sous la contrainte

ActualitéClassé sous :recherche , professeur Hwang , clonage

Le professeur Hwang n'en finit pas de faire parler de lui A présent, il est accusé d'avoir forcé le don d'ovocytes d'un des membres de sa propre équipe... (Crédits : Stanford University)

En acceptant un don d'ovocytes de la part d'une femme membre de son équipe de recherche, le professeur Hwang avait fait une grave faute d'éthique. Mais on vient d'apprendre que l'affaire était encore bien plus grave. Dans une interview diffusée mardi par une chaîne sud-coréenne, un témoin a annoncé que la femme doctorant aurait subi des stimulations ovariennes et fourni ses propres ovocytes sous la contrainte.

Le comité d'enquête de l'Université de Séoul a statué sur l'affaire Hwang  en annonçant qu'il avait bien truqué ses travaux et falsifié les résultats de ses recherches publiés dans le magazine Science. Le professeur a démissionné de son poste et a récemment annoncé être la victime d'une machination. Mais l'affaire continue de révolter l'opinion publique et le monde scientifique : alors que Hwang avait déjà avoué avoir enfreint les règles en acceptant un don de l'un de ses doctorants, la femme en question aurait en fait agi sous la contrainte...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi