Sciences

Un professeur du MIT renvoyé pour falsification de données

ActualitéClassé sous :recherche , mit , fraude scientifique

Le mercredi 26 octobre 2005, un chercheur en immunologie de 35 ans, Luk Van Parijs, a été renvoyé du MIT après avoir admis qu'il avait fabriqué et falsifié des données publiées dans un journal scientifique, plusieurs écrits et des demandes de subventions.

Le Dr. Van Parijs, reconnu dans le monde de l'immunologie, a publié de nombreux articles dans des journaux scientifiques réputés comme Science, Nature Genetics et The Proceedings of the National Academy of Sciences.

Après avoir travaillé au California Institute of Technology et au Brigham and Women's Hospital à Boston, le Dr. Van Parijs a débuté ses recherches au MIT en 2000. Il s'est vu imposé un congé administratif en août 2004, suite à des accusations lancées par les membres de son laboratoire.

Alice Gast, Vice-Présidente pour la recherche au MIT, souligne que l'enquête menée par le MIT, commencée 14 mois auparavant, a montré qu'aucun des co-auteurs des articles du Dr. Van Parijs n'étaient impliqués dans ces falsifications. Elle précise également que le Dr. Van Parijs a coopéré avec les enquêteurs et que la fraude ne concerne qu'un seul article publié et d'autres soumis à la publication.

Néanmoins, en mai dernier, un journal scientifique a publié un erratum sur un article paru en 2004 dont le Dr. Van Parijs était le principal auteur.

Afin d'approfondir sa propre enquête, le MIT prépare actuellement un dossier pour la US Office of Research Integrity, une agence du département de Health and Human Services qui enquête sur les fautes professionnelles de scientifiques impliquant des fonds fédéraux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi