Chaque année, quelque quatre millions de mammographies réalisées aux Etats-Unis révèlent la présence de tissus suspects.
Cela vous intéressera aussi

Aussi, 1,8 millions de biopsiesbiopsies sont-elles pratiquées, dont 80% aboutissent pourtant à un résultat négatif, ce qui entraîne un coût élevé pour la santé publique.

Computerized Thermal Imaging (Oregon) a développé un scannerscanner CTI reposant sur la technologie infrarougeinfrarouge, grâce auquel l'examen d'une patiente ne coûte que 400 dollars, soit un prix moins élevé que celui d'une biopsie.
Pour cet examen, la patiente s'allonge sur une table, laissant passer à travers des ouvertures les seins qui sont immédiatement baignés d'airair frais provoquant la constriction des vaisseaux sanguins sains.

Les vaisseaux malades alimentant des tumeurstumeurs cancéreuses émettent la chaleurchaleur captée par les caméras ultrasensibles du scanner au rythme de 100 images et de 8,3 millions de prises de température en cinq minutes.

Les hôpitaux qui ont testé cet appareil ont souligné son efficacité, même si cette technique entraîne elle aussi un certain nombre de " faux-positifs " qui doivent être confirmés ou infirmés par une biopsie.
Computerized Thermal Imaging espère obtenir de la Food and Drug Administration (FDAFDA) une autorisation de mise sur le marchéautorisation de mise sur le marché de son appareil d'ici la fin de l'année.