Cela vous intéressera aussi

De nouveaux résultats concluants quant au changement de " saveur " des neutrinosneutrinos lors de leur trajet les menant du SoleilSoleil à la TerreTerre ont été annoncés par les scientifiques du Sudbury Neutrino Observatory (Canada). Des expériences menées l'année dernière avaient permis de détecter et d'établir ce phénomène d'oscillation du neutrino avec une probabilité de 99,9 %. La nouvelle expérience permet de dépasser ce résultat en portant cette probabilité à 99,999 %. Ces nouveaux résultats montrent de manière claire, simple et précise que les neutrinos solaires changent de type, a déclaré Art McDonalds, de la Queen's University (Canada), directeur du projet. Les physiciensphysiciens des particules sont désormais à même d'établir avec un plus grand degré de certitude les propriétés des neutrinos ainsi que leur rôle dans le modèle standardmodèle standard.

Les neutrinos n'ont pas de charge. Leur massemasse est très faible. Ils sont de trois types : électronélectron, muonmuon et tau. Les réactions nucléairesréactions nucléaires à l'intérieur du Soleil créent les neutrinos électrons. Le déficit du nombre de neutrinos électrons enregistré lors des expériences sur Terre avait intrigué les physiciens. Les expériences, menées en 2001 grâce à une collaboration entre le Sudbury Neutrino Observatory et le SuperKamiokandeSuperKamiokande (Japon), avaient permis d'apporter une réponse à ce problème, connu sous le nom de problème du neutrino solaire, avec la mise en évidence du phénomène d'oscillation : certains neutrinos électrons se transforment en électrons muons et taus.