Sciences

En bref : les premières collisions au LHC... pas avant l'été 2009 !

ActualitéClassé sous :physique , lhc , tchat LHC

Les physiciens des hautes énergies vont devoir ronger leur frein encore un peu plus longtemps. Le LHC, le plus grand accélérateur de particules au monde, ne devrait probablement faire collisionner des faisceaux de protons qu'au début de l'été 2009.

Les cavités à radiofréquences du LHC utilisées pour accélérer les protons à 7 TeV. Crédit : Cern

C'est désormais officiel. Il faudra attendre fin mai et peut-être même début juin avant que des collisions à 10 TeV entre deux faisceaux de protons n'aient lieu dans les détecteurs géants du Large Hadron Collider (LHC). La quête du boson de Higgs et des particules supersymétrique avec cet accélérateur de 27 kilomètres de circonférence et enterré à une centaine de mètres près de Genève devra encore attendre... Voilà qui doit doper le moral des équipes américaines parties à la chasse au Higgs avec le Tevatron et qui ont fait dernièrement une intrigante découverte grâce au détecteur CDF. Il se pourrait bien que la découverte de cette particule mythique, censée expliquer comment et pourquoi les particules de l'Univers, comme les électrons, les neutrinos et le boson Z0, possèdent une masse, échappe finalement aux équipes européennes.

Le 10 septembre 2008, tout semblait pourtant se dérouler pour le mieux avec la première circulation de faisceaux de protons dans cette machine fantastique refroidie à l'hélium liquide en dessous de la température du rayonnement fossile. Les premières collisions étaient donc prévues dans les semaines suivantes quand une connexion électrique défaillante a brutalement interrompu les préparatifs en endommageant les aimants supraconducteurs refroidis à moins de 2 K. La réparation nécessitant le réchauffement puis le refroidissement progressif d'un certains nombre d'aimants, deux mois supplémentaires de retard étaient initialement prévus. Le LHC devait de toute façon s'arrêter pendant l'hiver pour ne démarrer à nouveau qu'en avril mais la situation semble plus grave que prévu.

On en saura sans doute un peu plus à la suite après le 12 décembre, à l'occasion de la réunion du Conseil du Cern. Il ne faudrait pas croire que la situation soit critique néanmoins. Des problèmes de ce genre était prévus et les physiciens en ont vu d'autres lors de la réalisation de ce projet débuté pendant les années 1980. En attendant, ne manquez pas de poser vos questions lors du tchat LHC avec Etienne Klein le mercredi 19 novembre à 18 heures.

Cela vous intéressera aussi