Les astronomes de l’université de l’État de Louisiane (États-Unis) prédisent que l’étoile V Sagittae nous apparaîtra plus brillante que Sirius — ici en image — en 2083. © Eduardo, Adobe Stock

Sciences

Cette étoile deviendra la plus brillante de la Voie lactée en 2083

ActualitéClassé sous :étoile , V Sagittae , variable cataclysmique

Ce système binaire reste encore à peine visible dans notre ciel. Mais il s'apprête à vivre un événement cataclysmique. Selon les astronomes, V Sagittae fusionnera en une seule étoile d'ici 2083. Une étoile qui deviendra, pour un temps, l'étoile la plus brillante de notre Voie lactée.

V Sagittae. C'est à première vue une étoile comme les autres. Une étoile à peine visible dans la toute petite constellation de la Flèche. Pour un peu, elle passerait même inaperçue. Mais des astronomes la surveillent depuis un moment. Aujourd'hui, des chercheurs de l'université de l’État de Louisiane (États-Unis) affirment qu'elle est, en quelque sorte, sur le point d'exploser. D'ici 2083, elle devrait nous apparaître plus brillante que Sirius.

Une étoile unique en son genre

V Sagittae (V Sge) est en effet ce que les astronomes appellent une variable cataclysmique. Comprenez que sa masse est peu à peu captée par sa compagne, une étoile de type naine blanche. Et, dans le cas de V Sge, l'opération est loin de se dérouler en douceur. Car V Sge est presque quatre fois plus massive que sa compagne. « Dans toutes les autres variables cataclysmiques, c'est l'inverse : la naine blanche est plus massive que l'autre étoile. V Sagittae est unique en son genre », raconte Juhan Frank, astronome à l'université de l'État de Louisiane.

D'où une luminosité environ cent fois supérieure à celles des autres variables cataclysmiques connues et un vent stellaire de l'ordre de celui observé autour des étoiles les plus massives avant leur mort. Et en y regardant de plus près, les chercheurs se sont aperçus qu'entre le début des années 1890 et la dernière décennie, le système binaire est devenu plus brillant d'un facteur 10 -- soit l'équivalent de 2,5 magnitudes.

Les chercheurs de l’université de l’État de Louisiane (États-Unis) se sont appuyés sur de vieilles photos de l’observatoire du Harvard College (États-Unis) et sur des archives de l’Association américaine des observateurs d’étoiles variables. © Schaeffer, Université de l’État de Louisiane

Vers la fusion de deux étoiles

« V Sge gagne en luminosité de façon exponentielle et cela résulte nécessairement d'un transfert de masse augmentant lui aussi de façon exponentielle et d'une orbite s'enroulant donc très rapidement autour de la naine blanche », remarque Juhan Frank. Ainsi, le sort de l'étoile semble scellé à court terme.

Et voici ce que prédisent les astronomes : V Sge va continuer à se rapprocher de sa compagne naine blanche, perdant ainsi de plus en plus de gaz, et ce, de manière dramatique dans les dernières semaines. Cette perte de masse va libérer une énorme quantité d'énergie potentielle gravitationnelle, donnant naissance à un vent stellaire incroyablement puissant et augmentant la luminosité du système au-delà de celle d'une supernova.

Pendant un mois, le temps que les deux étoiles fusionnent en une seule -- dont le noyau sera dégénéré et entouré d'une couche brûlant de l'hydrogène, et d'une vaste enveloppe de gaz --, la luminosité sera maximale. Et cela devrait se produire dans une fourchette de temps comprise entre 2067 et 2099, « plus probablement au milieu, vers 2083 ». V Sge sera alors l'étoile la plus brillante de notre Voie lactée« Elle brillera plus que la nova la plus brillante de tous les temps », conclut Bradley Schaefer, astronome à l'université de l'État de Louisiane.

  • Le système binaire V Sagittae — situé dans la constellation de la Flèche — est sur le point de fusionner.
  • Un événement explosif qui s’annonce cataclysmique.
  • V Sagittae sera alors l’étoile la plus lumineuse de notre ciel.
  • Et cela devrait arriver en 2083.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Supernova : le télescope Kepler observe l'explosion d'une étoile  Lorsqu’une étoile massive a consommé tout son combustible, elle peut se transformer en supernova. En explosant, elle libère les éléments chimiques qu’elle a synthétisés durant son existence. Ce phénomène rare a pu être observé par le satellite Kepler. Voici en vidéo une reconstitution de l’évènement. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !