Sciences

Leur lumière trahit les jeunes planètes

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Gunther Wuchterl et Werner M. Tscharnuter ont développé des nouvelles méthodes physiques et de calcul pour découvrir des naines brunes jeunes.

Leur lumière trahit les jeunes planètes

Lors des journées d'astronomie de Weimar, les chercheurs Wuchterl et Tscharnuter ont présenté le résultat de plusieurs décennies de travail quant aux méthodes pour découvrir la naissance de jeunes naines brunes. Leurs résultats sont parus dans la dernière édition de "Astronomy and Astrophysics".

La méthode permet la comparaison de la luminosité de jeunes naines brunes avec chaque planète juste en formation et ainsi l'identification de planètes en s'appuyant sur la différence de luminosité avec leur étoile mère. Un objet avec une masse double est environ quatre fois plus clair. Des planètes avec une masse moindre sont ainsi beaucoup moins lumineuses que des naines du même age. Cette méthode comparative doit prendre en compte les naissances distinctes de naines brunes et de planètes, dont le degré d'échauffement initial déterminé la date de formation.

La naissance de naines brunes est particulièrement difficile à déterminer, car les naines tout comme les étoiles s'effondrent, mais deviennent opaques plus rapidement. Là où il y a des planètes près d'autres étoiles et où de jeunes étoiles naissent, il est communément accepté que d'autres planètes sont nées dans les derniers millions d'années. Là où il y a de jeunes étoiles, il est aussi à attendre qu'il y ait de jeunes planètes dans le voisinage immédiat de notre galaxie. Les fondements théoriques pour les découvrir et les distinguer des naines brunes sont maintenant posés.

Il est vraisemblable que cette méthode permettra de découvrir de jeunes planètes à l'extérieur de notre système solaire.

Cela vous intéressera aussi