Une équipe internationale d'astronomes rapporte la détection d'une planète de type jovien évoluant autour de l'étoile HD 70642, aux caractéristiques similaires à celles du Soleil. Il s'agit du système planétaire ressemblant le plus à notre Système Solaire parmi la centaine déjà détectés. Cette découverte renforce l'idée selon laquelle nous ne sommes pas une singularité dans le cosmos.
Cela vous intéressera aussi

HD 70642 est une étoileétoile de magnitudemagnitude 7 qui évolue dans la constellationconstellation de la Poupe à quelque 90 années-lumièreannées-lumière de nous. L'exoplanèteexoplanète (HD 70642b), qui orbiteorbite autour de l'étoile le fait en 6 années. Elle est aussi la planète la plus grande et la plus proche d'HD 70642, si tant est qu'il en existe d'autres. Deux fois plus massive que JupiterJupiter, inapte à abriter une quelconque forme de vie, du moins telle que nous la concevons, elle est 3,3 fois plus éloignée de son étoile que ne l'est la TerreTerre du SoleilSoleil. A l'échelle du Système SolaireSystème Solaire, cela la situerait à mi-chemin entre Mars et Jupiter. Dans le cas précis d'HD 70642b, il s'agit de l'exoplanète la plus proche de son étoile jamais détectée si l'on prend comme référent notre Système Solaire.

Pour arriver à cette découverte, les scientifiques ont mesuré les oscillations de l'étoile et déterminé la nature de l'objet qui l'affectait à l'aide du télescopetélescope Anglo-Australien de 3,9 mètres de Siding Springs (Australie).

Note Détecter un système planétaire similaire au nôtre ne sera pas aisé. Les instruments dont disposent les scientifiques aujourd'hui ne sont pas suffisamment performants pour déceler des planètes de type terrestre. La nouvelle génération d'instruments attendue ces prochaines années ne résoudra pas non plus ce casse-tête, et seules des planètes extrasolairesextrasolaires de 7 à 8 massesmasses terrestres seront alors susceptibles d'être découvertes. Pour contourner ce problème, les scientifiques projettent de détecter la végétation proliférant à la surface de ces mondes.

Notons, que seuls des observatoires spatiaux comme Corot (CNESCNES) dans un premier temps puis Eddington (ESAESA) et Terrestrial Planet Finder (NASANASA) dans un second temps seront en mesure de détecter de telles planètes.