Accroché au Canadarm2, Dextre tient fermement un des éléments qu'il vient de décharger du véhicule spatial japonais HTV-2. © Nasa

Sciences

En bref : sur l'ISS, Dextre réussit sa première mission haut la main

ActualitéClassé sous :Astronautique , Agence spatiale canadienne , robotique

Dextre, sorte de main robotisée installée sur la Station spatiale, a réussi sa première tâche officielle en déchargeant deux éléments de la charge utile qui se trouvaient dans la partie non pressurisée du véhicule spatial japonais HTV-2, récemment amarré à l'ISS.

  • Revivez l'Histoire de l'ISS en images  

Présenté comme un robot bricoleur ou une main robotisée, Dextre fait partie des systèmes robotiques de la Station spatiale internationale. Le déchargement de deux éléments de la charge utile de Kounotori était la première tâche officielle de Dextre, quelques semaines après avoir reçu sa certification, en décembre 2010. Si cette manœuvre (qui a consisté à sortir de l'HTV-2 le conteneur de transfert) peut paraître simple, sa réalisation concrète est délicate.

En effet, il faut savoir que la structure même de la Station fléchit, rendant difficile l'approche de Dextre. Une situation qui a contraint les contrôleurs au sol à une surveillance de tous les instants avec la nécessité de procéder à des réétalonnages. Pour comprendre la difficulté de la tâche, il suffit d'imaginer que « vous vous tenez à l'extrémité d'un tremplin à la piscine et que vous devez repêcher à l'aide d'une longue perche une balle de tennis ballottée par les vagues », explique Tim Braithwaite, le représentant de l'Agence spatiale canadienne au centre spatial Johnson de la Nasa à Houston, au Texas.

Conçus et utilisés pour décharger les astronautes des activités les plus risquées et les plus fastidieuses, les bras robotiques de la Station, comme Dextre ici à l'image, démontrent tout l’intérêt d'automatiser certaines tâches dans l’espace. © Nasa

Des robots et des hommes

Tenu à bout de bras par le Canadarm2, Dextre conservera dans ses bras ce conteneur jusqu'à ce que la palette logistique Express 4 puisse être installée sur la Station. Cette installation se fera pendant la mission STS-133 de la navette Discovery, qui devrait décoller vers la fin du mois de février, après l'amarrage de l'ATV-2 de l'Agence spatiale européenne.

Bien que l'utilisation des bras robotiques soit une activité courante pour les astronautes à bord de la Station, elle n'est pas pour autant sans risque. Ces bras sont donc manœuvrés avec beaucoup de précautions de façon à éviter tout risque de collision qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour la Station et ses occupants.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi