Les installations de suivi de l'Agence spatiale européenne ont brièvement établi un contact hier soir avec la sonde russe Phobos-Grunt.
Cela vous intéressera aussi

L'Esa vient d'annoncer, sur TwitterTwitter et dans un bref communiqué, que mardi soir à 20 h 25 TU (soit 22 h 25 en heure française), son installation de suivi à Perth, en Australie, avait « établi un contact » avec la sonde russe Phobos-Grunt, en errance autour de la TerreTerre depuis son lancement le 8 novembre.

Les équipes de l'Esa « travaillent actuellement en collaboration étroite avec les ingénieurs en Russie, explique l'agence européenne, pour déterminer comment conserver au mieux un lien de communication avec l'engin spatial ».

Ce contact ne signifie pas que le contrôle de la sonde puisse être récupéré. L'engin qui devait partir vers Mars continue donc ses orbitesorbites imprévues autour de la Terre...