Avec ses deux rotors contrarotatifs et son hélice propulsive, le S-97 Raider de Lockheed-Martin pourra évoluer à 400 km/h sur une distance de 600 kilomètres en transportant six soldats. © Lockheed-Martin

Sciences

L'hélicoptère du futur existe déjà, il vole deux fois plus vite

ActualitéClassé sous :aéronef , Lockeed Martin , crash d’un hélicoptère

Le S-97 Raider de Lockheed-Martin est un hélicoptère doté d'un système unique associant deux rotors contrarotatifs et une hélice propulsive. Il peut évoluer deux fois plus vite que les autres hélicoptères.

Avec ses décollages à la verticale et ses capacités de vol stationnaire, l'hélicoptère est une sacrée invention. Mais voilà, ses atouts induisent des inconvénients physiques, difficiles à faire évoluer. L'un d'eux est la faible vitesse de l'hélicoptère par rapport à l'avion. Ainsi, les meilleurs aéronefs ne dépassent guère les 300 km/h au maximum. La raison ? Les limites du rotor qui fait office de voilure tournante. Il faut savoir que la vitesse d'évolution s'accumule avec la vitesse de la pale qui se dirige vers l'avant. Pour la pale opposée, c'est le contraire. Pour le coup, en augmentant de façon trop importante la vitesse de l'hélicoptère, l'extrémité de la pale avant pourrait alors dépasser la vitesse du son. En conséquence, la vitesse de la pale opposée soustraite à celle du déplacement serait trop faible pour maintenir la portance de cette voilure. Autrement dit, plus l'aéronef va vite moins il peut voler...

Face à cette contrainte, les avionneurs ont exploré des solutions mixtes comme celle de l'hélicoptère hybride, par exemple, l'Eurocopter X3, hybride avec deux ailes portant deux turbopropulseurs d'avion. Avec cette combinaison, il vient frôler les 500 km/h. Toutefois, il ne s'agit plus vraiment d'un hélicoptère. Dans le même esprit, mais de façon plus radicale, il existe également depuis des dizaines d'années des hélicoptères hybrides dotés de deux rotors basculant pour les transformer en avion. C'est notamment le cas du Boeing-Bell V-22 Osprey datant de la fin des années 1980 et qui est d'ailleurs conçu à partir d'une cellule d'avion.

Premier vol du S-97 Raider. Mis au point à partir du prototype X2 de Sikorsky, l'appareil préfigure de ce que sera l'hélicoptère du futur. Pour atteindre une vitesse de 400 km/h, il associe deux rotors contrarotatifs et une hélice propulsive à l'arrière de la queue de l'appareil. © Lockheed-Martin

463 km/h, un record de vitesse pour « vrai » hélicoptère

En attendant, pour le moment aucun véritable hélicoptère n'était parvenu à atteindre la vitesse d'un avion, sinon le prototype de Sikorsky, le X2. Dès 2010, l'appareil atteint les 463 km/h. Après seulement 22 heures de vol, ce prototype va se transformer en un véritable démonstrateur, avec l'arrivée du S-97 Raider dont le développement appartient désormais à Lockheed-Martin.

Comment ce S-97 Raider parvient-il à cette vitesse rendant impossible la portance d'une voilure tournante ? En exploitant une technique bien connue de l'univers des drones et, par ailleurs, déjà disponible depuis longtemps sur de nombreux modèles d'hélicoptères militaires : les rotors contrarotatifs rigides. L'avantage de faire tourner deux rotors en opposition, c'est que les pales n'atteignent pas la vitesse du son et qu'il est possible d'appliquer une puissance plus importante, sans perdre de rendement. À l'arrière de la queue, alors que les hélicoptères contrarotatifs ne disposent pas de rotor anticouple, c'est une hélice propulsive qui vient donner sa vitesse à l'appareil. La voilure tournante peut alors encaisser sans broncher la vitesse obtenue par l'hélice propulsive.

Avec cette technologie unique, associée à des trains d'atterrissage rentrants et des matériaux composites, l'appareil peut aller deux fois plus vite que les autres modèles d'hélicoptères. Il est prévu pour remplacer le OH-58 Kiowa Warrior pour l'US Army et pourra porter des missiles anti-char et des mitrailleuses. Il pourra également servir à transporter jusqu'à six soldats avec un rayon d'action de 600 kilomètres à une vitesse d'environ 400 km/h.

Si la technologie paraît parfaite en théorie, ce n'est pourtant pas demain que l'on verra évoluer ce type d'appareil dans les cieux. Le démonstrateur S-97 Raider a fait un atterrissage très dur en août dernier. Ce n'est qu'aujourd'hui que Lokheed-Martin vient d'annoncer qu'un nouveau modèle va pouvoir reprendre les tests en vol.

  • L'hélicoptère du futur est deux fois plus rapide que les autres avec son double rotor et son hélice propulsive.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Bénéficiez d'une réduction sur les drones en utilisant un code promo Parrot. Passez à l'action !