Sciences

Solar Impulse retourne en Suisse, via Toulouse

ActualitéClassé sous :aéronautique , Solar Impulse , Bertrand Piccard

Demain mardi, Bertrand Piccard prendra les commandes de l'avion solaire HB-SIA, actuellement à Madrid, et se dirigera, sur la route du retour, vers Payerne en Suisse. Selon la météo, le vol sera direct ou bien passera par une étape à Toulouse.

De gauche à droite, André Borschberg et Bertrand Piccard, les deux initiateurs du projet Solar Impulse. © Solar Impulse

Habitants du Sud-Ouest, de l'Auvergne et la Haute-Savoie, suivez demain des nouvelles de Solar Impulse, qui poursuit son voyage de retour vers Payerne depuis l'aéroport de Madrid, où il a fait escale après son aventure marocaine à Rabat et Ouarzazate. Le grand avion solaire de 63 m d'envergure avançant à quelques dizaines de km/h devrait passer au-dessus de ces régions demain. Le décollage, aux mains de Bertrand Piccard, aura lieu ce mardi à 5 h 30, en heure locale (identique à la française).

Deux options restent ouvertes, avec un choix cette nuit en fonction de la météo et surtout des vents. S'ils sont favorables, un vol direct vers Payerne est possible, avec un passage vers Toulouse. C'est ce qui avait été fait à l'aller. L'hypothèse la plus probable semble cependant être celle d'une escale à Toulouse.

L'avion solaire HB-SIA en vol au-dessus de la Suisse en juin 2010. © Jacques-Henri Addor, Solar Impulse

En direct du cockpit de l'avion Solar Impulse

Dans ce dernier cas, Bertrand Piccard tiendra une route qui l'amènera à l'ouest des Pyrénées, pour un survol des environs de Biarritz vers 3.600 m d'altitude puis un changement de cap vers Toulouse. Si cette option est choisie, l'arrivée sur l'aéroport Francazal devrait avoir lieu vers 20 h.

Le vol pourra être suivi en direct sur le site de Solar Impulse. Bertrand Piccard, tout en pilotant son avion très sensible, comme nous l'expliquait André Borschberg, répondra par radio aux questions des journalistes, et notamment de Futura-Sciences.

Ce long voyage au Maroc était l'occasion pour l'équipe suisse de rendre visite au site de la future centrale thermosolaire du projet Masen. Il constitue aussi un entraînement riche d'enseignements pour le projet de tour du monde, qui s'effectuera sur un autre appareil, le HB-SIB, actuellement en construction à Payerne.

Cela vous intéressera aussi