Avec l'épidémie de Covid-19, beaucoup de salariés sont en télétravail. © Lightfield Studio, Adobe Stock
Sciences

Futura Emploi : ce que l’épidémie change pour les salariés

ActualitéClassé sous :actualité de l'emploi , Emploi , Coronavirus

-

Ce lundi, Futura Emploi fait le point sur les mesures prises par le gouvernement concernant les salariés alors que le pays est confiné pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le 16 mars dernier, le président de la République a annoncé le confinement du pays pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le quotidien de tous les Français est depuis bouleversé, notamment dans le cadre professionnel. Le gouvernement a pris des décisions pour simplifier la vie des salariés dont l'activité est impactée par le coronavirus.

Cette semaine, Futura Emploi ne vous propose pas une sélection d'offres d'emploi, mais un point sur les mesures prises par le gouvernement et qui concernent les salariés. Télétravail, garde d'enfant ou activités indispensables au pays, l'employeur doit prendre des mesures pour assurer la sécurité de ses salariés en vertu de l'article L. 4122-1 du Code du travail.

Les salariés dont l’activité est impactée par l’épidémie

Le télétravail est reconnu depuis 2017 par le Code du travail et suite au passage au stade 3 de la pandémie, le télétravail est impératif pour tous les postes qui le permettent comme cela est stipulé dans l'article L1222-11 : « En cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d'épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l'activité de l'entreprise et garantir la protection des salariés ».

Les salariés ne pouvant pas faire garder leur enfant de moins de 16 ans

Si votre activité est possible en télétravail, vous pouvez vous organiser avec votre employeur pour aménager le temps de travail et vous occuper de vos enfants à la maison.

Si aucune solution n'est possible, vous pouvez obtenir un arrêt de travail indemnisé. Pour cela, il faut fournir une attestation qui stipule l'identité de l'enfant ainsi que l'école qu'il fréquente et les horaires de fermeture de celle-ci à votre employeur. Aucune démarche n'est à faire auprès de la caisse d'assurance maladie ou de l'agence régionale de santé.

C'est l'employeur qui déclare l'arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours (renouvelable). Il ne comprend pas de jour de carence et est pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur des indemnités journalières.

Garder ses enfants et travailler en même temps peut s'avérer compliqué. Il est possible d'obtenir un arrêt de travail indemnisé pour s'occuper de ses enfants de moins de 16 ans. © shocki, Adobe Stock

Les salariés ne pouvant pas faire du télétravail

Si vous êtes chauffeur-livreur ou boucher, vous ne pouvez pas faire de télétravail comme deux tiers des Français. Votre employeur vous proposera alors un chômage partiel. Vous ne toucherez plus de salaire mais une indemnité qui correspondra à 84 % de votre salaire. Dans le cadre de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé que c'est l'État qui prendra en charge l'intégralité de cette indemnisation et cela qu'importe le niveau de rémunération.

Les salariés qui travaillent dans des entreprises indispensables à la vie du pays

Les employés de la grande distribution, mais aussi le personnel soignant, ne peuvent pas s'arrêter de travailler malgré l'épidémie. Dans ce cas de figure, les personnes sont exposées au coronavirus et doivent appliquer rigoureusement les mesures barrières. Si vous présentez des symptômes de Covid-19, vous serez placé en confinement durant quatorze jours et vos indemnisations seront équivalentes à celle perçues lors d'un arrêt de travail.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !