Cela vous intéressera aussi

Une petite gêne, et voilà, la rougeur et la chaleurchaleur au niveau du visage (ou érythème pudique) se fait sentir. Pourquoi certains sont-ils plus sensibles que d'autres à ce phénomène pourtant naturel ?

Le mécanisme des rougeurs

Le mécanisme est simple. Sous le coup d'un stressstress, le corps se prépare au combat, c'est physiologique, cela correspond à une réponse primaire qui a permis de sauver la vie de nos ancêtres. Pour l'embarras, ressenti comme un stress, le mécanisme est le même.

L'adrénalineadrénaline sécrétée va être la cause d'une vasodilatationvasodilatation des vaisseaux sanguins au niveau du visage, des joues, du cou et du décolleté, d'où un afflux de sang et une coloration rouge. Selon le type de peau (plus ou moins foncée ou translucidetranslucide) le sang sous-cutanésous-cutané au niveau du visage est plus ou moins perceptible. La chaleur ressentie est due au sang qui est à 37°C, alors que la peau est plus fraîche.

Ce rougissement, souvent ressenti comme une gêne supplémentaire, peut mener au développement de l'eurothophobie (peur de rougirpeur de rougir), qui peut être handicapante dans la vie professionnelle comme dans la vie privée.