Un ver parasite sous la peau ? C’est rare mais pas impossible… (Image d'illustration.) © javitrapero.com, Fotolia

Santé

Cette bosse sur son visage était un ver qui rampait sous sa peau

ActualitéClassé sous :médecine , ver parasite , nématode

-

En Russie, une femme de 32 ans a fait plusieurs selfies montrant une bosse en différents endroits de son visage. Le ver parasite qui se promenait sous sa peau a été retiré par chirurgie et analysé. Il a probablement été transmis par une piqûre de moustique...

Vous ne regarderez plus votre visage de la même façon après voir lu l'histoire de cette femme dont le cas médical a fait l'objet d'un article dans la revue The New England Journal of Medicine. La patiente s'est présentée en rendez-vous chez son ophtalmologue alors que depuis deux semaines un nodule se déplaçait sur son visage. Elle avait pris des selfies montrant le parcours de la bosse suspecte.

Tout d'abord, elle l'avait repérée sous son œil gauche (voir figure, en A). Cinq jours plus tard, la bosse était passée au-dessus pour, dix jours après, venir gonfler sa lèvre supérieure. Le nodule provoquait parfois une sensation de brûlure ou des démangeaisons, mais elle n'avait pas d'autres symptômes inquiétants.

La patiente a expliqué qu'elle avait récemment fait un séjour dans une région rurale près de Moscou et qu'elle avait eu beaucoup de piqûres de moustiques. Lors de l'examen, le médecin a observé un nodule en longueur qui se déplaçait au niveau de sa paupière gauche. Le parasite a pu être fixé et retiré par chirurgie.

Photos du ver de la patiente russe. © Vladimir Kartashev et Fernando Simon, N Engl J Med 2018.

La dirofilariose humaine se transmet par la piqûre de moustiques

Pour identifier l'animal, les scientifiques ont effectué une analyse par PCR et trouvé qu'il s'agissait d'un ver de l'espèce Dirofilaria repens. Ce nématode est un parasite sous-cutané du chien et du chat. Il infecte de manière accidentelle l'Homme et se transmet sous la forme d'une larve par la piqûre de moustiques de la famille des Culicidés (AedesAnopheles et Culex). La maladie qu'il provoque est appelée dirofilariose.

Dirofilaria repens est un parasite émergent de l'Ancien Monde

Vladimir Kartashev, professeur de chirurgie et médecin qui a vu la patiente, a expliqué à CNN que le parasite pouvait « apparaître et disparaître en quelques minutes ». Il ajoute que « les médecins qui ne connaissent pas la maladie ne croient pas les patients ». D'où l'intérêt de faire des selfies pour soutenir ses dires. Le médecin affirme avoir vu au moins dix patients avec des symptômes proches. D'après lui, « Dirofilaria repens est un parasite émergent de l'Ancien monde ».

Ces infections humaines sont rares, mais d'autres cas ont été signalés dans la littérature scientifique. La plupart de ces vers parasites ne touchent que la peau mais des localisations inhabituelles ont aussi été relevées. Par exemple, un cas très rare de dirofilariose spermatique a été détecté en 1996 chez un homme italien. Un article paru dans la revue Emerging Infectious Diseases en 2009 décrit aussi le cas d'un Allemand qui avait fait un voyage en Inde et au Sri Lanka et qui a eu une méningoencéphalite liée à la présence de ce nématode ; le patient s'est rétabli après un traitement anti-inflammatoire et antiparasitaire.

D'après le CDC, la forme adulte de ce ver parasite peut mesurer jusqu'à 17 cm et vivrait jusqu'à dix années.

  • Une femme de 32 ans a fait des photos de son visage montrant une bosse près de l’œil.
  • C’était un ver nématode Dirofilaria repens qui se déplaçait sous sa peau.
  • Ce parasite infeste plutôt les chiens et les chats, mais une piqûre de moustique peut accidentellement transmettre la larve à l’Homme.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Le moustique, le tueur le plus dangereux du monde  Ce reportage de Discovery Channel, Mosquito, la menace du siècle, nous met devant les yeux une des pires causes de mortalité dans le monde, le paludisme, qui touche plus de 200 millions de Terriens. Mosquito, c'est le moustique. Plus précisément l'anophèle. Pour tout savoir de ce fléau, que l'on sait combattre mais pas détruire, regardez le reportage complet, diffusé début juillet et disponible en replay sur les bouquets SFR.