Santé

Éreutophobie

DéfinitionClassé sous :médecine , Ereutophobie , éreutophobique
Le rougissement est souvent le signe d’un sentiment d’embarras. © Phovoir

Lorsqu'elle devient pathologique, la peur de rougir est appelée éreutophobie. Si les timides rougissent souvent, ils ne souffrent pas forcément de cette phobie. En effet, les éreutophobiques appréhendent tellement le risque de rougir en public, qu'ils en viennent à ne plus sortir de chez eux.

Peur pathologique de rougir en public

L'éreutophobie est provoquée par le regard ou le jugement des autres. En cela, elle appartient à la famille des phobies sociales. Ces dernières correspondent à une peur intense et irrépressible d'être confronté à d'autres individus en société. Les éreutophobiques sont en particulier paniqués à l'idée de rougir en présence d'une foule ou même de quelques personnes.

En général, ces malades sont timides et facilement sujets au rougissement. Et le fait de tenter de contrôler cette réaction physique - par ailleurs bénigne - ne fait souvent qu'accentuer le phénomène. Ainsi entretenue, la phobie empire. Petit à petit, ces phobiques évitent les situations de contact social, finissant par couper leurs relations avec le monde extérieur.

L'éreutophobie, comme toutes les phobies sociales, est difficile à soigner. Elle requiert un travail d'apprentissage de confiance en soi. Dans ce cas, les thérapies cognitives et comportementales sont recommandées. D'autant que ces phobies trouvent souvent leur origine dans un héritage familial ou dans une expérience traumatique.

Source :interview du docteur Rachel Bocher, psychiatre au CHU de Nantes, mai 2012.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi