Cela vous intéressera aussi

Comment se forment les hémorroïdeshémorroïdes ? Quels sont les symptômessymptômes d'une crise hémorroïdaire ? Les réponses ci-dessous. Il existe deux types d'hémorroïdes : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

La crise hémorroïdaire

Avec un Français sur deux concerné, la maladie hémorroïdaire est très fréquente ! Elle touche aussi bien les hommes que les femmes et provoque une gêne considérable. La crise hémorroïdaire est une inflammationinflammation des sortes de coussinets veineux qui tapissent la paroi interne du canal anal. Une partie du corps que les Français ont encore bien du mal à évoquer, même devant leur médecin. Alors ils souffrent en silence. À tel point que le délai moyen entre l'apparition des symptômes et la consultation est de 18 mois.

Symptômes des hémorroïdes

Les premiers signes d'une présence d'hémorroïdes peuvent être une gêne, une pesanteur ressentie « dans le bassinbassin », des démangeaisonsdémangeaisons ou une sensation de brûlure à l'occasion des selles. Il peut aussi y avoir une protubérance perceptible près de l'anusanus voire une émissionémission de sang rouge vif à l'occasion des selles. Ne restez pas sans réagir, il est important d'en parler au médecin. Autre point très important : la douleurdouleur n'est pas du tout corrélée au volumevolume de la dilatationdilatation. Des hémorroïdes volumineuses peuvent rester indolores indéfiniment, alors que de toutes petites dilatations pourront entraîner des douleurs très pénibles.

Causes des hémorroïdes

Si les causes en sont mal connues, les facteurs favorisants sont bien identifiés : constipationconstipation ou au contraire, diarrhées à répétition, sédentarité et station assise prolongée mais aussi chez les femmes, grossessesgrossesses et accouchements. Sans oublier des repas plus plantureux, épicés et alcoolisés que de temps ordinaires... la période des vacances par exemple est riche en facteurs favorisants de la crise hémorroïdaire.