Le bégaiement débute parfois dès l’âge de 3-4 ans. Le stress peut jouer sur ce trouble du langage. © Phovoir

Santé

Causes du bégaiement : le stress est-il un facteur déclenchant ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , enfant , stress
 

Le bégaiement touche plus de 600.000 Français. Si l'origine de ce trouble du langage reste encore obscure, les professionnels de santé s'accordent à dire qu'un épisode de stress ou un choc émotionnel peuvent être des facteurs déclenchants.

Entre 2 et 4 ans, les petits sont soumis à de nombreuses contraintes. En matière de langage, ils doivent commencer à parler et à faire des phrases structurées, ce qui peut créer des tensions internes. Ils doivent également apprendre à bien manger, à bien se comporter, à ranger leurs affaires, à savoir dire merci, bonjour. Autant de situations qui vont créer du stress.

Stress et bégaiement chez les enfants

À cet âge-là, les enfants ne parviennent pas à mettre des mots sur ces tensions. À partir de 4 ans, ils vont subir des tiraillements psychiques importants. Le rôle des parents est alors essentiel pour les accompagner. Dans le cas contraire, et sur un terrain favorable au bégaiement, le stress peut déclencher ce trouble du langage.

Stress et bégaiement chez les adolescents et les adultes

Le stress peut aussi faire resurgir un bégaiement chez un adolescent soumis lui aussi à de nombreux changements : modifications hormonales, pulsions sexuelles, crise identitaire. Enfin, un adulte qui était bègue pendant son enfance risque lui aussi de voir réapparaître un bégaiement face à une situation stressante, comme l'arrivée d'un enfant ou la perte d'un emploi. En réalité, le bégaiement peur se réveiller tout au long de la vie face à une situation stressante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi