Les hommes sont plus touchés par l'alopécie androgénétique héréditaire (la calvitie) que les femmes. © RFBSIP, Adobe Stock
Santé

Comment lutter contre la calvitie ?

Question/RéponseClassé sous :Cheveux , calvitie , lutter contre la calvitie
 

La calvitie, aussi nommée dans le jargon médical « alopécie androgénétique héréditaire », est une perte irréversible des cheveux. Ce phénomène touche les hommes en majorité. Voyons quelles sont les solutions pour remédier à cette perte de cheveux excessive.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les colorations pour les cheveux augmentent-elles le risque de cancer ?  Les colorations pour les cheveux favorisent-elles l'apparition du cancer ? On vous explique tout dans cette vidéo ! 

Hommes et femmes ne sont pas égaux face à la calvitie. Un homme sur deux sera touché par la calvitie à partir de 40 ans contre deux femmes sur dix, selon un article de Science et vie, publié en 2017. Le risque de perdre ses cheveux pour un homme se renforce en grande partie avec l'âge, il est par exemple de 20 % lorsqu'on est dans la vingtaine et de 50 % à la cinquantaine. Autre statistique qui concerne les hommes, les deux tiers d'entre eux connaîtront une perte de cheveux vers l'âge de 35 ans. Quant aux femmes, les changements hormonaux qui interviennent à la ménopause sont une des causes de l'alopécie androgénétique, mais d'autres facteurs existent comme l'accouchement ou un grand stress.

Aujourd'hui, la chirurgie réparatrice offre des solutions efficaces et maîtrisées, sans opérations lourdes. Selon le site Internet de l'International Society of Hair Restoration Surgery (ISHRS), « le nombre de personnes cherchant des traitements médicaux et chirurgicaux éprouvés pour la perte de cheveux a augmenté de 13 % de 2016 à 2019 [...] Un total de 735.312 interventions chirurgicales de restauration capillaire ont été effectuées dans le monde en 2019, ce qui représente une augmentation de 16 % par rapport à 2016. »

La greffe de cheveux permet de pallier le désagrément de la calvitie. © Sebastian, Adobe Stock

Quelles sont les techniques qui existent pour lutter contre la calvitie ?

Avant d'aborder les techniques, il convient de mesurer son niveau de calvitie grâce à ce qu'on appelle l'échelle Hamilton-Norwood qui référence sept degrés différents de gravité, de la calvitie légère au crâne complètement dégarni. Ensuite, il existe deux grandes familles de solutions.

La voie chirurgicale

Il existe trois techniques chirurgicales différentes pour se faire greffer des cheveux :

  • La plus ancienne est la greffe FUT que l'on appelle le prélèvement par bandelette. Elle consiste à prendre des cheveux par groupe à l'arrière du crâne pour les ramener dans la zone de perte. Elle convient surtout à une densité de cheveux faible ou moyenne.
  • La deuxième est la technique FUE. Ici, on ne prélève pas les cheveux par bandelettes mais un à un directement à la racine en utilisant un micro « punch », toujours à l'arrière du crâne. On ouvre ensuite les canaux capillaires dans la zone dégarnie pour y insérer les bulbes.

Enfin, la technique DHI se différencie par sa capacité à garantir une survie de 90 % des cheveux implantés. Elle permet, grâce à des outils de la taille d'une aiguille, de prélever les bulbes de manière encore plus précise et de réimplanter les greffons de sorte que l'implantation capillaire soit ultra-précise et donc très naturelle. C'est la technique qui permet de redessiner un crâne dégarni sans que ce soit perceptible à l'œil nu.

La voie médicamenteuse

Il existe des médicaments pour lutter contre la calvitie :

  • Le plus connu et le plus prescrit se nomme le Finastéride. Il agit directement sur l'hormone responsable de la chute de cheveux en modifiant le signal hormonal pour demander au follicule de continuer à créer des cheveux. Malheureusement, il n'est pas si efficace qu'on pourrait le croire, il permet surtout de ralentir la chute de cheveux mais ne les fait pas repousser. Il présente également de nombreux effets secondaires.
  • Un deuxième médicament se nomme le Minoxidil. Contrairement au Finastéride il ne s'ingère pas, il s'applique. Il se présente sous forme de lotion et permet de dilater les vaisseaux pour stimuler le follicule pileux. Une option qui permet d'éviter les nombreux effets secondaires du Finastéride.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !