Santé

Les virus, de redoutables machines à tuer

Dossier - Les virus amis ou ennemis ?
DossierClassé sous :biologie , virus , maladie

-

Les virus nous côtoient depuis des milliers d’années et nous nous sommes tellement bien adaptés à certains d’entre eux, et réciproquement, que de nombreux virus nous infectent sans que nous nous en rendions compte. Mais limiter notre connaissance du monde des virus aux seuls virus pathogènes serait une erreur. En effet, l’étude de la « virosphère » pourrait nous renseigner sur l’origine même de la vie et l’émergence de la biodiversité sur notre planète.

  
DossiersLes virus amis ou ennemis ?
 

Depuis la découverte des premiers virus au début du XXème siècle, de nombreux virus ont été isolés, infectant les organismes des trois règnes du vivant, les bactéries, les archées et les eucaryotes.

Nous savons aujourd'hui que les virus sont retrouvés dans tous les biotopes, toutes les latitudes.

Entre les années 50 et 70, avec la mise au point de la vaccination et surtout l'éradication de la variole de la surface de notre planète annoncée en 1980 par l'OMSnous pensions maîtriser le monde viral. C'était mal les connaître.

Virus de l'immunodéficience humaine

En 1983 était isolé le virus du SIDA qui continue à faire parler de lui avec plus de 40 millions de personnes infectées en 2006, dont plus de la moitié en Afrique. Depuis, de nouveaux virus pathogènes sont apparus ou réapparaissent régulièrement et font la une des journaux. On connaît aujourd'hui une multitude de virus pathogènes, certains peuvent même induire des cancers . Même si notre système immunitaire arrive souvent à avoir raison d'eux, certains virus arrivent à déjouer nos défenses, alors que la variabilité de leur patrimoine génétique leur permet d'échapper aux traitements disponibles. Le combat paraît sans fin. Même la mise au point des trithérapies pour lutter contre le VIH ou ce nouveau vaccin qui semble prometteur pour la lutte contre les papillomavirus responsables du cancer du col de l'utérus (Lire à ce sujet notre actualitéconstituent des armes limitées face aux virus.

Aussi, le rapport que nous entretenons avec les virus a toujours été celui d'une proie face à son prédateur. Bien sûr, les virus associés à une maladie, chez l'homme, l'animal ou le végétal, sont mis en évidence aisément. Aussi, notre connaissance du monde viral se résume principalement aux virus « pathogènes ». Comment mettre en évidence un virus qui n'induit pas de maladies ? Evoquons cet autre aspect du monde viral.