Cela vous intéressera aussi

Les agents kératolytiques sont aujourd'hui principalement utilisés en dermatologie et en podologie. Deux substances principales sont dotées de propriétés kératolytiques : l'acideacide salicylique et l'urée.

Comment agissent les kératolytiques ?

Appliqués localement et souvent en association avec d'autres traitements, les kératolytiques visent à ramollir la couche cornéecouche cornée de l'épidermeépiderme pour en favoriser sa desquamation. L'acide salicylique - par ailleurs bien connu pour son action antipyrétiqueantipyrétique - est davantage indiqué dans la prise en charge de certains psoriasispsoriasis, de la séborrhée, de l'acné et des verrues. Il va en quelque sorte accélérer le renouvellement des cellules épidermiques et diminuer l'épaisseur des plaques. L'urée est surtout recommandée contre les kératodermies plantaires et l'ichtyoseichtyose. Ses vertus sont essentiellement hydratantes.

Des contrindications ou précautions ?

Avec l'acide salicylique, les effets indésirables sont principalement des brûlures. C'est pourquoi il convient d'éviter d'en appliquer sur de larges surfaces, autour des yeuxyeux et sur les muqueusesmuqueuses. Son usage est également déconseillé chez l'enfant et le nourrisson. Quant à l'urée, elle peut aussi être à l'origine de brûlures et d'irritations cutanées. Il convient donc de ne pas l'appliquer sur de trop grandes surfaces.

Source : Manuel Merck, 4e édition