Les anticorps polyclonaux peuvent reconnaître un même antigène mais avec des épitopes différents. © Christoph Burgstedt, Fotolia

Santé

Anticorps polyclonal

DéfinitionClassé sous :médecine , anticorps , anticorps polyclonal

Les anticorps polyclonaux correspondent à un mélange d'anticorps produits par différents clones de plasmocyles, les plasmocytes étant des lymphocytes B différenciés qui produisent des anticorps. Les anticorps polyclonaux se distinguent des anticorps monoclonaux qui, eux, regroupent un seul type d'anticorps reconnaissant un épitope spécifique de l'antigène. Un anticorps monoclonal est produit par un clone de plasmocytes. Les anticorps monoclonaux sont utilisés en médecine, et notamment en oncologie.

Chaque type d'anticorps reconnaît un épitope particulier sur un antigène. Lors d'une infection, par exemple si une bactérie entre dans l'organisme, elle présente de nombreux épitopes différents à sa surface. La bactérie déclenche alors une réponse immunitaire polyclonale, c'est-à-dire que différents clones de lymphocytes B peuvent être activés pour produire des anticorps dirigés contre la même bactérie : l'antigène étranger peut être reconnu par des anticorps différents.

Production et utilisation des anticorps polyclonaux

Pour obtenir des anticorps polyclonaux, un animal (par exemple un lapin, une chèvre...) est immunisé à plusieurs reprises avec une préparation d'antigènes et un adjuvant, afin d'augmenter sa réponse immunitaire. Lorsque la production d’anticorps devient importante, le sang de l'animal est récupéré et les anticorps sont purifiés au laboratoire.

Les anticorps polyclonaux peuvent servir à réaliser des expériences en biologie moléculaire comme des tests Elisa, des immunotransferts... Ils sont plus simples à obtenir que les anticorps monoclonaux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi