Comment reconnaître un lièvre d'un lapin ? Ce sont notamment leurs oreilles qui permettent de les différencier. © tpsdave, Pixabay, DP

Planète

Comment reconnaître un lièvre d'un lapin ?

Question/RéponseClassé sous :lapin , animaux , lièvre

Le lièvre est un petit mammifère sauvage que l'on peut confondre avec le lapin. Les différences entre ces deux animaux sont pourtant nombreuses.

Lièvre et lapin appartiennent tous les deux à l'ordre des lagomorphes. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas des rongeurs. Leurs points communs : les deux sont herbivores et ont pour habitude de se servir de leurs grandes pattes pour bondir et courir avec rapidité.

Bout des oreilles noir, tête allongée, iris jaunâtre : pas de doute, nous avons affaire ici à un lièvre, ou à sa femelle, la hase. © Rowena, Pixabay, DP

Le lièvre d'Europe

Le lièvre d'Europe — l'espèce que l'on trouve en France — peut atteindre une vitesse de pointe de 80 km/h et sauter à 2 mètres de hauteur. Il vit dans des milieux ouverts avec des buissons ou des haies. Il aime aussi les forêts claires, les marais, les champs cultivés ou encore les pâturages. Pour le reconnaître, il suffit d'observer le bout de ses longues oreilles sur lequel vous verrez une tache noire triangulaire caractéristique.

Lièvre ou lapin ?

Pour différencier un lièvre d'un lapin, rien de plus simple. Le lapin est de taille moyenne — moins de 50 centimètres et poids moyen de 1,5 kilo — et plutôt ramassé. Sa tête ronde présente des oreilles relativement courtes, de moins de 8 centimètres. Le lièvre, quant à lui, est plus grand et longiligne : il peut atteindre près de 70 centimètres et peser 4 kilos. Ses oreilles sont également plus longues, mesurant plus de 11 centimètres.

Les oreilles du lapin sont plus courtes que celles du lièvre. © Bj.schoenmakers, Wikipédia, DP

Leur mode de vie présente également des différences. Le lièvre vit plutôt seul, sur un vaste territoire, dans un gîte installé sous des buissons. Le lapin, lui, aime la compagnie de ses congénères. Il s'abrite au fond d'un terrier qu'il a lui-même creusé. Ainsi, les petits du lièvre (les levrauts), qui doivent être prêts à fuir à tout moment, naissent avec un pelage et les yeux ouverts. Ceux du lapin (les lapereaux), à l'abri dans le terrier familial, naissent nus et aveugles.

Notez enfin que si le lièvre reste un animal 100 % sauvage, il existe des races de lapins domestiques.

Cela vous intéressera aussi

Timelapse : la vie d'une forêt en 40 secondes  Vivez en 40 secondes chrono la vie d'une forêt norvégienne pendant un an. Saisissant ! © Eirik Solheim