Une boule de cellules souches imite les premiers instants de la vie

Classé sous :vie , image du jour , biologie

[Image du jour] Alliant techniques et connaissances en bio-ingénierie, en physique et en biologie du développement, des chercheurs de l'université Rockefeller ont créé un modèle 3D d'embryon humain pour simuler une étape clé des premiers instants de la vie. Décrit dans un article paru dans Nature Cell Biology, le modèle engendré à partir de cellules souches reproduit la morphologie et la taille d'un embryon vers son 14e jour de croissance, mais aussi la phase de développement appelée gastrulation.

Au cours de la gastrulation, les cellules de l'embryon abandonnent la structure sphérique symétrique qu'ils avaient adoptée auparavant et se réorganisent pour commencer à définir les axes principaux du corps humain, notamment cranio-caudal et dorso-ventral. Cette étape pose les fondements pour que les deux moitiés du corps, ainsi que les membres et organes associés, se développent. Les chercheurs l'ont déclenchée en soumettant leur modèle à une dose de la protéine morphogénétique osseuse BMP4. Le modèle pourra servir à étudier le développement embryonnaire ou certaines complications au cours de la grossesse telles que l'échec de nidation et les maladies.

Un modèle 3D à base de cellules souches simule une étape précoce du développement de l’embryon, à savoir la segmentation de celui-ci en deux moitiés, visibles ici sous forme des deux amas distincts de cellules rouges et vertes. © Mijo Simunovic, Ph.D., Simons Junior Fellow, The Rockefeller University