Le coronavirus était rampant à Wuhan depuis septembre 2019 selon les documents chinois confidentiels

Classé sous :Coronavirus , SARS-CoV-2 , Covid-19

Officiellement, le premier cas du coronavirus SARS-CoV-2 a été identifié pour la première fois le 31 décembre 2019 à Wuhan en Chine (il faudra attendre le 9 janvier 2020 pour que l'OMS déclare qu'il s'agit d'un nouveau coronavirus). Pourtant, les premiers cas de Covid remonteraient à septembre 2019 d'après des documents issus de huit hôpitaux chinois dévoilés par le journal Epoch Times. Plusieurs dizaines de personnes auraient ainsi été traitées pour une « pneumonie atypique » dans différents hôpitaux de la ville entre septembre et décembre. Au moins trois seraient décédées au cours du mois de novembre.

En mars dernier, un article du South China Morning Post avait déjà montré que le coronavirus circulait depuis déjà au moins le 17 novembre, bien avant les affirmations du gouvernement. Un rapport de l'Imperial College en collaboration avec l'OMS fait de son côté remonter « l'ancêtre commun » du virus au 5 décembre. Impossible de savoir à ce stade si ces patients n'ont pas été reconnus comme souffrant d'une nouvelle maladie ou si l'information a délibérément été cachée pour ne pas affoler la population. Mais la Chine n'est pas la seule concernée par un retard à l'allumage. En Italie, une étude a retrouvé chez des patients des anticorps contre le SARS-CoV-2 chez plusieurs patients hospitalisés en septembre 2019. En France aussi, le virus circulait probablement à bas bruit depuis décembre ou janvier.

Les chercheurs tentent aujourd'hui de retracer les origines du virus et de mettre la main sur le fameux patient zéro. Une mission de l'ONU doit arriver prochainement en Chine pour enquêter sur l'apparition du SARS-CoV-2 et comprendre comment il s'est transmis à l'Homme.

L’épidémie de coronavirus aurait démarré à Wuhan dès le mois de septembre 2019. © Corona Borealis, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Coronavirus : comment la pandémie va évoluer en 2021 ?  En 2020, le coronavirus s’est révélé imprévisible. Vaccination, mutations, traitements et évolution de l'épidémie : qu’a-t-on appris de la science qui pourrait permettre de prédire 2021 ? © Futura