Le confinement aurait fait bondir la myopie chez les enfants

Classé sous :Confinement , myopie , cause de la myopie

On soupçonne depuis longtemps le travail sur écran et le manque de lumière extérieure d'être responsables d'une augmentation de la myopie chez les enfants. Plusieurs études ont mis en évidence une aggravation de la myopie chez les enfants moins exposés à des activités extérieures. Une nouvelle évidence de ce paradigme vient d'être mise au jour par une étude chinoise parue dans Jama Network. Selon cette dernière, la prévalence de la myopie a été multipliée entre 1,4 à 3 fois en 2020 chez les jeunes sujets, comparée à celle des 5 années antérieures. L'étude, basée sur les données de tests auprès de 125.535 enfants âgés de 6 à 8 ans, affirme que le confinement est ainsi à l'origine d'une baisse moyenne de 0,3 dioptrie.

Il s'agit là d'un des nombreux effets secondaires délétères du confinement. Ce dernier a aussi favorisé les comportements additifs (alcool, tabac, jeu...), augmenté la consommation d’anxiolitiques et aggravé des pathologies sous-jacentes comme les troubles du comportement alimentaire. À noter que la myopie est, elle, irréversible. Elle est en forte augmentation notamment dans les pays asiatiques : on estime qu’en 2050, 55 % des personnes seront myopes en Europe, 60 % en Amérique du Nord et 65 % en Asie, soit environ 5 milliards de myopes à cette date. Les confinements successifs que nous connaissons ne devraient pas arranger les choses.

En raison d’un surcroît d’activités sur écran et du manque de lumière extérieure, le confinement aurait fait baisser la vue des enfants de 0,3 dioptrie en moyenne. © ryanking999, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ?  L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe.