Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Naturellement vôtre : l'obésité est-elle une maladie sociétale ? Notre société moderne peut-elle influencer des maladies comme l'obésité ? Dans cette vidéo, le nutritionniste Arnaud Cocaul, revient sur la pression de l'environnement subie par notre génome. Selon lui, la pollution atmosphérique, les additifs et les pesticides modifient l'expression des gènes et peuvent conduire à des maladies dites sociétales, comme l'obésité.

La consommation de boissons sucrées et artificiellement sucrées (par des édulcorants) est associée à une mortalité par cancer plus élevée, mais spécifiquement pour les cancers liés à l’obésité. En effet, plus l’indice de masse corporelle (IMC) est élevé, plus le risque de développer un cancer l’est aussi.

Les chercheurs de l’American Cancer Society précisent que le risque de décès par un cancer lié à l'obésité était majoré de 5 % pour les buveurs d’au moins deux canettes de boissons sucrées par jour, par rapport aux personnes qui n'en buvaient jamais.

Pour trouver ce résultat, les scientifiques ont noté les habitudes de consommation de plus de 900.000 Américains qui n'avaient pas de cancer en 1982. En 2016, l’évaluation de suivi a révélé que 135.100 d’entre eux étaient décédés d'un cancer. Des modèles statistiques ont ensuite examiné les associations entre les types de boissons et la mortalité par cancer, sans et avec ajustement de l'IMC.

« Les recherches futures devraient prendre en compte le rôle de l'IMC dans les études sur les boissons sucrées et le risque de cancer », a conclu la Dr Marjorie McCullough, auteure principale de l'étude.