Certaines personnes doivent veiller à ne pas boire trop d'eau, même lorsqu'il fait chaud. © kieferpix, Adobe Stock
Santé

Hyponatrémie : attention à la consommation excessive d'eau pendant la canicule

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , hyponatrémie , hydratation

À la télévision, sur les panneaux publicitaires, à la radio... Partout, s'affichent des recommandations nous incitant à boire beaucoup d'eau et à bien nous hydrater pendant les journées de fortes chaleurs. Pourtant, boire trop d'eau peut aussi être dangereux et causer une hyponatrémie. De quoi s'agit-il ? Quelles sont les personnes concernées ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter une hyponatrémie ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ?  L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé. 

Le risque de déshydratation est bien connu du grand public. Quand il fait chaud, il faut boire avant d'avoir soif. Cependant, chez certaines personnes, boire trop d'eau peut déclencher une hyponatrémie. Il s'agit d'une diminution de la concentration en sel dans le sang. Une hyponatrémie résulte soit d'un excès d'eau par rapport aux apports en sel (sodium), soit d'une perte de sel trop importante par rapport aux pertes en eau.

Quelles sont les personnes à risque d’hyponatrémie ?

Certaines populations sont plus à risque :

Quels sont les signes d’alerte ?

Les symptômes d'une hyponatrémie sont les suivants : grande fatigue, nausée, vomissements, éventuellement des ronflements. Chez les insuffisants cardiaques et hépatiques, des œdèmes peuvent survenir. Dans les cas les plus sévères d'hyponatrémie, une léthargie, un état confusionnel, voire des convulsions ou un coma peuvent être observés.

Pour diagnostiquer une hyponatrémie, il faut faire une prise de sang et mesurer le taux de sodium dans le sang (la natrémie).

La fatigue est un des symptômes de l'hyponatrémie. © DenisProduction.com, Fotolia

Quelles sont les recommandations pour éviter une hyponatrémie ?

Les recommandations concernent surtout les populations à risque. Les corps des personnes en bonne santé arrivent normalement à gérer l'excès d'eau avec la transpiration ou les urines.

Il ne faut pas faire boire les personnes à risque en excès : pas plus d'1,5 litre par jour. Les aliments apportent aussi de l'eau. Les repas doivent rester variés et être normalement salés. En cas de fortes chaleurs, il est recommandé de mouiller régulièrement la peau des personnes et de les placer à proximité d'un ventilateur pour favoriser une transpiration artificielle. Enfin, il faut bien entendu éviter de sortir entre midi et 16 heures lors des journées de canicule.

Si la personne prend des diurétiques ou a un régime hyposodé, ceux-ci doivent être réévalués lors des périodes de fortes chaleurs, en prenant en compte ce risque d'hyponatrémie.

Quelle est la prise en charge d’une hyponatrémie ?

Grâce à une perfusion, du sodium va être progressivement injecté dans le sang pour rétablir une natrémie normale. Si l'hyponatrémie est sévère, il peut s'agir d'une urgence vitale.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !