Une étude américaine vient de montrer l'efficacité d'antibiotiques administrés par inhalation afin de traiter les sinusites chroniques qui persistent après une intervention chirurgicale.
Cela vous intéressera aussi

Un appareil utilisé à cette fin transforme le médicament sous forme liquideliquide en une forme permettant l'inhalationinhalation. Sur les 42 participants à l'expérience, 76 % ont rapporté une "amélioration significative" de leurs symptômessymptômes, amélioration confirmée par l'examen physiquephysique et une endoscopieendoscopie des sinus. Les patients ayant bénéficié du traitement n'ont pas connu d'infection pendant une période moyenne de 17 semaines, contre 6 semaines avant traitement.

Pour Winston Vaughan, directeur du Stanford Sinus Center (Etats-Unis) et principal artisan de l'étude, le traitement par inhalation d'antibiotiquesantibiotiques des personnes ayant subi une intervention chirurgicale ou de celles chez qui les antibiotiques oraux ou intraveineuxintraveineux sont inefficaces, constitue une alternative prometteuse et très encourageante. L'efficacité du traitement pourrait s'expliquer, selon lui, par le fait que l'inhalation permet d'atteindre directement les tissus concernés : le principe actifprincipe actif n'a pas à circuler d'abord dans tout l'organisme.

Les recherches sur le sujet sont publiées dans le numéro de décembre de la revue Otolaryngology, Head and Neck Surgery.