Santé

IFAW propose de financer le retour des gorilles au Cameroun

ActualitéClassé sous :vie , gorille , protection animale

Plus aucun retard ne devrait freiner le retour anticipé au Cameroun des quatre gorilles des plaines occidentales surnommés les "Taiping Four". En effet, le Fonds international pour la protection des animaux IFAW vient d'offrir de financer leur retour au pays.

Ces quatre gorilles, qui sont aujourd'hui âgés de sept ans environ, avaient été exportés illégalement d'Afrique vers un zoo de Malaisie en 2001. Ils ont passé les deux dernières années au parc zoologique national de Pretoria, en Afrique du Sud. La décision de faire revenir les gorilles au Cameroun a été rendue publique cette semaine.

Jardins zoologiques nationaux de Pretoria, Afrique du Sud © IFAW

IFAW a offert aujourd'hui de payer les frais du transfert des gorilles au sanctuaire du Limbe Wildlife Centre, au Cameroun.

"Le Gouvernement malaisien a pris la bonne décision, après avoir étudié le dossier de manière approfondie," a souligné Jason Bell Leask, Directeur d'IFAW Afrique du Sud. IFAW fait partie d'un certain nombre d'associations, notamment la fondation "Born Free", la Pan African Sanctuary Alliance (PASA), l'International Primate Protection League (IPPL), et LAPA (organisation pour la sauvegarde des derniers grands singes), qui ont lutté pour obtenir le retour des gorilles au Cameroun.

Jardins zoologiques nationaux de Pretoria, Afrique du Sud © IFAW

"Dans ce dossier, nous avons soutenu le droit de l'état camerounais au retour de son patrimoine naturel et nous sommes heureux que ces gorilles reviennent enfin chez eux," a déclaré J. Bell-Leask.

La proposition de financement par IFAW des frais de transport des gorilles jusqu'au Cameroun est au mieux des intérêts du bien-être de ces animaux et nous nous engageons à collaborer avec les responsables du zoo sud-africain afin d'accélérer le retour des gorilles en toute sécurité.

Jardins zoologiques nationaux de Pretoria, Afrique du Sud © IFAW

"Nous travaillons avec les associations de protection et conservation de la faune sauvage et nous avons commencé à préparer le retour des gorilles en prenant toutes les précautions possibles afin de garantir la bonne santé et la sécurité des gorilles."

Les plus grands groupes de protection et de conservation des animaux ont applaudi la décision prise par le gouvernement malaisien de renvoyer les quatre gorilles des plaines occidentales au Cameroun.

Notes aux lecteurs :

Les gorilles sont une espèce extrêmement menacée qui, selon les experts, pourrait s'éteindre dans la nature au cours des 50 prochaines années. Ces quatre gorilles avaient été capturés très jeunes, puis exportés jusqu'au zoo de Taiping, en Malaisie, via l'Afrique du Sud, à l'aide de faux permis de transport. Lorsque la transaction illégale a été dévoilée, le gouvernement malaisien a envoyé ces gorilles au zoo de Pretoria, tout en conservant la "propriété" réelle des animaux. Toutefois, en 2002 l'Etat camerounais a lancé une série de demandes officielles visant au retour des gorilles. Après que deux tests ADN différents aient confirmé leur pays d'origine, les autorités malaisiennes ont décidé d'accéder à ces demandes.

La Malaisie a informé les autorités sud-africaines de sa décision en juillet dernier et cette décision a été confirmée par le Département sud-africain de l'Environnement et du Tourisme.

Cela vous intéressera aussi