Santé

Découverte d'un nouveau crustacé sorti des profondeurs !

ActualitéClassé sous :vie , kiwai hirsuta , crustacé

-

Un nouveau crustacé décapode a été récemment découvert par une mission de plongées américaine sur un site hydrothermal de la Pacific Antarctic Ridge appelé Annie's Anthill (sud de l'île de Pâques, 38°S de latitude, 2300 m de profondeur).

© Ifremer / A. Fifis
  • Découvrez notre dossier "La vie dans les abysses"

    La mission océanographique PAR5 (Pacific-Antarctic Ridge, 2005), était organisée par Robert Vrijenhoek (chef de mission, Institut MBARI, Californie, USA), sur le navire océanographique Atlantis, portant le sous-marin Alvin (qui a les mêmes performances que le sous-marin français Nautile), en mars 2005, pour explorer quatre secteurs de la dorsale du Pacifique sud-est, là où l'écartement des plaques tectoniques montre le taux d'écartement le plus élevé (~150 mm/an). Les principaux buts de cette campagne étaient de comprendre le rôle des barrières géographiques dans la répartition actuelle des espèces animales colonisant les sources hydrothermales découvertes le long de la dorsale ; notamment le rôle des microplaques de Pâques et, plus au sud, Juan Fernandez. Il fallait aussi faire une première comparaison entre la composition faunistique de plusieurs sources hydrothermales du nord et du sud de la dorsale.

    L'animal récolté a des caractères surprenants dont les plus visibles sont la présence d'une dense couverture de soies recouvrant régulièrement les appendices portant les pinces. Observées au microscope électronique, ces soies révèlent la présence de nombreuses bactéries filamenteuses.

    Le rôle de ces soies et de ces bactéries est pour le moment tout à fait inconnu. Par ailleurs, l'animal est aveugle. A la place des yeux, on observe seulement un vestige de membrane. Ces caractéristiques morphologiques, ainsi que les analyses génétiques, entre autres, permettent de le placer dans la super-famille des Galatheoidea (anomoures) qui comprend, entre autres, les pagures (bernards l'hermite) et les galathées (petits crustacés que les pêcheurs ramènent parfois parmi les langoustines), mais dans aucune des familles connues de ce groupe (Galatheidae, Chirostylidae, Paguridae, Porcellanidae et Aeglidae). Ce crustacé décapode est maintenant décrit dans la revue du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (Zoosystema*). Il appartient à une famille nouvelle, Kiwaidae (de Kiwa, la déesse des crustacés dans la mytologie polynésienne de l'île de Pâques), et son nouveau nom latin est : Kiwai hirsuta.

    La dernière famille nouvelle décrite dans le groupe des anomoures remonte à la fin du XIXe siècle.

    Les animaux récoltés depuis moins de 30 ans sur ces sources hydrothermales sont très souvent des formes nouvelles que les taxinomistes décrivent dans les revues scientifiques spécialisées. Là, ils donnent un nom de genre et d'espèce en latin (comme Homo sapiens pour l'Homme). Comme ces animaux sont très nombreux, on ne prend souvent pas le temps de leur donner des noms vernaculaires (noms en français). Dans le cas de cet organisme de grande taille (15 cm de longueur), si original et appartenant à une famille nouvelle, le dernier nom trouvé est "la galathée yéti".

    /li>