Santé

Dossier : à la découverte des bactéries

ActualitéClassé sous :biologie , Vie du site , bactérie

Découvrez le dossier Les bactéries, leur monde et nousCe dossier permettra de faire connaissance avec le monde des bactéries, ces organismes minuscules mais présents partout : leur définition, leur mode de vie, leur histoire...

Les bactéries, un monde d'interactions. © DR

Les bactéries sont des organismes unicellulaires sans noyau, donc des procaryotes. Leur rôle pour l'environnement et nous-mêmes est multiple, leurs actions pouvant être positives ou négatives (cas de bactéries pathogènes). 

 

Une bactérie, ça n'existe pas : un récent changement de point de vue. Comment peut-on écrire « une bactérie, ça n'existe pas », alors qu'il est si facile de regarder une bactérie au microscope ! Il existe de très gros manuels consacrés à la description des bactéries, ces organismes minuscules et innombrables, dits « procaryotes » parce que, contrairement à nos cellules d'eucaryotes, elles n'ont pas de noyau, mais un ADN replié directement dans leur cytoplasme.

 

Au début des années 1980, on croyait presque tout savoir sur les bactéries, sur La bactérie ! On a alors voulu connaître la manière dont ces bactéries vivent dans la nature. Et là on est allé de surprise en surprise.

 

En raison de leur petite taille et de leur structure dépourvue de noyau et d'organites, les bactéries sont généralement considérées comme « simples ». On les oppose aux organismes pluricellulaires, dont l'être humain est le plus complexe, et on en déduit que l'évolution est orientée vers un accroissement de complexité. Que les bactéries soient plus petites que les métazoaires, c'est clair. Mais qu'elles soient « simples » paraît moins évident.

 

Les mécanismes de ces régulations sont maintenant bien connus. C'est en étudiant la régulation des enzymes permettant à E. coli de consommer le lactose que Monod et Jacob ont pu proposer en 1961, le modèle dit de « l'opéron lactose », prototype de tous les modèles de régulation.

 

Qu'est-ce que l'environnement des bactéries ? La définition ne va pas de soi. Les bactéries sont minuscules, leur environnement est-il une petite « couche » autour d'elles ? Mais alors de quelle taille ? Et que signifierait tenir compte des interactions avec leur environnement, si on définissait celui-ci à priori par une distance à l'extérieur des bactéries ? Donc, il faut s'y prendre autrement, et définir l'environnement précisément en fonction des interactions.

 

Les relations entre les bactéries et les autres organismes peuvent être conflictuelles : par exemple les nématodes ou les protozoaires mangent les bactéries, ou des bactéries nous rendent malades, voire nous tuent. Comme ce pouvoir pathogène des bactéries est très important pour nous, il a été très étudié.

 

L'environnement des bactéries ne se limite pas au microenvironnement. Certaines interactions peuvent se faire à beaucoup plus longue portée, voire embrasser la Terre tout entière. L'histoire de l'oxygène va nous servir d'exemple pour comprendre de quoi il s'agit.

 

Une autre conséquence, tout aussi importante, est souvent ignorée. C'est un équilibre entre les organismes produisant et les organismes consommant l'O2, tel que la concentration globale d'O2 dans l'air reste constante au niveau de l'atmosphère de la Planète entière !

 

La microbiologie est la science qui étudie les microbes, et en particulier les bactéries. Science récente, puisqu'elle date du milieu du XIXe siècle, elle a eu un développement irrégulier.

 

Pour en savoir plus sur les bactéries, découvrez aux éditions Dunod le livre de l'auteur : Les bactéries, leur monde et nous.

 

Cela vous intéressera aussi