Santé

Combattre la dépression des sujets âgés grâce aux jeux vidéo ?

ActualitéClassé sous :vie , jeux vidéo , dépression

La stimulation intellectuelle à l'aide de jeux sur ordinateur pourrait, chez certaines personnes âgées souffrant de dépression sévère, faire aussi bien voire mieux que les médicaments comme le suggère une étude publiée dans la revue Nature Communications.

Un joueur régulier utilise une autre région de son cortex cérébral pour accomplir des tâches visuo-motrices. D'autres modifications de l'activité du cerveau peuvent en découler, comme la suppression de certaines dépressions. © Jontintinjordan, Licence Creative Commons

La dépression affecte un grand nombre de personnes âgées et si la psychothérapie et les médicaments antidépresseurs classiques sont efficaces pour certains d'entre eux, pour beaucoup, ces traitements n'ont guère d'effet sur la maladie, notent les auteurs d'un article dans Nature Communications en soulignant le besoin en traitements plus actifs en gériatrie. « Les médicaments antidépresseurs sont souvent lents à agir et les résultats souvent incomplets et instables. Les rémissions n'ont lieu que chez un tiers des patients », écrivent-ils.

Ces spécialistes américains et chinois ont créé des programmes d'entraînement cognitifs informatisés et les ont testés sur onze individus âgés de 60 à 89 ans, résistant au traitement, afin d'améliorer leurs capacités d'apprentissage et de mémoire. Ils ont comparé leurs résultats à ceux obtenus dans une autre étude sur 33 adultes âgés traités avec l'antidépresseur de référence, l'escitalopram (noms de marque : Seroplex, Cipralex ou Lexapro), à la place de leur thérapie assistée par ordinateur.

S'amuser aux jeux vidéo à partir de 50 ans ne constituerait pas seulement une activité ludique, mais pourrait contribuer à aider son cerveau !
S’amuser aux jeux vidéo à partir de 50 ans ne constituerait pas seulement une activité ludique mais contribuerait aussi à aider son cerveau ! © Daniel Gale, shutterstock.com

Des dépressions guéries en 4 semaines au lieu de 12

Les résultats suggèrent que ces exercices d'entraînement cérébral étaient tout aussi efficaces pour réduire les symptômes de la dépression que l'escitalopram, de façon plus rapide : en quatre semaines au lieu de douze, selon les auteurs. « 72 % [des patients] avaient une rémission complète de la dépression » assure Sarah Morimoto de l'Institut de psychiatrie gériatrique à New York, coauteur de l'étude. Une étude clinique complète, avec un nombre plus important de patients, serait nécessaire pour confirmer ces résultats, admettent les chercheurs, mais ils espèrent que leur étude encouragera davantage de recherches sur les thérapies alternatives pour la dépression avérée.

Les programmes ont été élaborés pour tester une théorie selon laquelle le vieillissement du cerveau peut être combattu par une pratique intense de ce type de jeux, permettant de regagner des fonctions d'apprentissage et de mémoire perdues et d'améliorer la prise de décision, dans l'optique d'améliorer l'état du déprimé. Des recherches antérieures avaient montré que la déficience de certaines fonctions intellectuelles conduisait aussi à une mauvaise réponse aux antidépresseurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi