Santé

Chikungunya : une résistance inquiétante sur l'île de La Réunion

ActualitéClassé sous :vie , Chikungunya , nombre de cas

Plus de quinze mois après son apparition sur l'île de La Réunion, l'épidémie de chikungunya n'est toujours pas décidée à abandonner la partie. Si on est à présent loin des 20.000 cas hebdomadaires du mois de février 2006, le virus continue à contaminer 3.000 personnes par semaine. Pire, il semble se stabiliser à cette valeur...

L'épidémie de chikungunya fait de la résistance...

Les habitants de l'île de La Réunion pourront-ils souffler et exorciser le spectre du chikungunya d'ici l'hiver austral ? Rien n'est moins sûr. A l'heure d'écrire ces lignes, ce sont au total 255.000 personnes qui ont été touchées par la maladie, soit un réunionnais sur trois, et 213 qui en sont décédées depuis le début de l'année.

Après avoir connu son apogée en février dernier, avec plusieurs dizaines de milliers de victimes par semaine, l'épidémie a décru en mars pour se maintenir aujourd'hui autour de 3.000 nouveaux cas hebdomadaires. Un seuil de stabilisation que le préfet de La Réunion, Laurent Cayrel, juge « trop élevé et préoccupant ». « Il ne faut pas compter sur l'hiver austral des prochains mois pour éliminer le moustique vecteur du virus » a-t-il ajouté. Ainsi, les autorités craignent que l'épidémie reprenne de plus belle en décembre, au moment de l'été austral, et que le compteur du nombre de victimes s'affole à nouveau.

Les îles voisines ne sont pas non plus épargnées par le virus. Selon une récente étude du Centre hospitalier de Mayotte, un quart de la population mahoraise aurait déjà été touché, soit 43.750 habitants. Sur l'île Maurice, 10.969 personnes ont contracté la maladie.

A coup sûr, l'arrivée de l'hiver austral fera reculer l'épidémie. Selon des spécialistes, les larves hibernent à cette période, les précipitations sont moins fréquentes et les zones d'eaux stagnantes moins nombreuses. Mais les organismes de santé restent sur le pied de guerre car, l'été prochain, tout pourrait recommencer...

Cela vous intéressera aussi