Santé

VIH : la circoncision réduit le taux de transmission

ActualitéClassé sous :médecine , Immunodéficience humaine , VIH

L'ANRS, Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales, a publié une nouvelle étude qui souligne l'efficacité de la circoncision dans la prévention de la transmission du VIH. 

À Orange Farm, la circoncision a fait ses preuves dans la prévention de la transmission du VIH. © Auvert
  • Tout savoir sur le VIH/Sida grâce à notre page dédiée 

Une nouvelle étude portant sur une population supérieure à 100.000 sujets confirme que la circoncision réduit bien le risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), responsable du Sida. L'Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales (ANRS) vient d'en publier les résultats, lors de la conférence de l'International AIDS Society, cette semaine à Rome.

L'étude a porté sur une population de 110.000 adultes dans le bidonville d'Orange Farm, en Afrique du Sud. Elle a été conduite entre 2007 et 2010. « Le projet consistait à proposer une circoncision gratuite et médicalisée à tous les volontaires âgés d'au moins 15 ans », indique l'ANRS. Plus de 20.000 circoncisions ont été effectuées.

L'incidence du VIH est plus faible de 76 % chez les hommes circoncis. © Visualscience

La circoncision réduit l'épidémie de VIH

« Chez les hommes circoncis, la prévalence du VIH est inférieure de 55 % et l'incidence du VIH est 76 % plus faible », souligne l'ANRS. Pour Bertrand Auvert, principal auteur de ce travail, « cette étude démontre que la circoncision permet de réduire l'épidémie de l'infection à VIH dans les communautés fortement infectées ». Par ailleurs, ces résultats sont similaires à ceux qui ont été observés dans d'autres essais.

« Cette étude marque une étape importante qui confirme les essais cliniques randomisés, mais cette fois-ci à l'échelle d'une communauté, dans la vraie vie », souligne Jean-François Delfraissy, directeur de l'ANRS. « La circoncision masculine est capable de protéger partiellement mais fortement les hommes du VIH ». À noter que la généralisation de la circoncision se poursuit à Orange Farm.

La protection n'est donc pas totale et, comme il a été plusieurs fois précisé lors de la conférence à Rome, la nouvelle ne doit pas remettre en cause les autres moyens de protection.

Cela vous intéressera aussi