Santé

Streptococcus tigurinus, une bactérie pathogène fraîchement découverte

ActualitéClassé sous :médecine , biologie , Streptococcus tigurinus

Une nouvelle bactérie, nommée Streptoccoccus tigurinus, vient d'être découverte et pourrait être impliquée dans certaines maladies graves. Vivant naturellement dans la bouche, elle profiterait de lésions pour infiltrer la circulation sanguine et propager son pouvoir pathogène. Mais les scientifiques ignorent encore beaucoup à son sujet.

Les streptocoques composent un vaste genre de bactéries, capables de vivre un peu partout. Certaines sont pathogènes, comme ces Streptococcus pneumoniae à l'image ou très probablement Streptococcus tigurinus, tandis que certaines sont inoffensives. © Janice Carr, Centers for Disease Control and Prevention, DP

Elle porte le joli nom de Streptococcus tigurinus et prospère naturellement dans la bouche de l'Homme. « Elle », c'est une bactérie, identifiée par une équipe suisse, qui aurait un réel potentiel de nuisance. D'après leurs travaux en effet, elle pourrait être impliquée dans la survenue d'endocardites, de méningites et de certaines spondylodiscites, c'est-à-dire des infections de disques intervertébraux et des tissus environnants...

S. tigurinus a été isolée dans le sang de patients atteints par l'une de ces trois maladies infectieuses. Elle pourrait donc être à l'origine de leur développement, même si la relation de cause à effet n'est pas aujourd'hui formellement établie. Selon Andre Zbinden et ses collaborateurs, de l'institut de Microbiologie médicale à l'université de Zürich, la migration de la bactérie en question se ferait par la voie sanguine.

Lorsqu'apparaissent des lésions dans la bouche, comme cela peut se produire chez le dentiste, les bactéries comme les Streptococcus tigurinus en profitent pour rejoindre la circulation sanguine et infecter le patient. © Phovoir

Le phénomène certes, n'est pas nouveau. Il est déjà connu pour d'autres membres de la famille des streptocoques. C'est pourquoi la plus grande vigilance est toujours recommandée en cas d'infection dentaire ou gingivale. Dans ce cas, les auteurs soulignent que les saignements des gencives ne doivent jamais être considérés comme un signe anodin : ils constituent une voie d'accès idéale pour ces micro-organismes vers la circulation sanguine.

Streptoccocus tigurinus a encore beaucoup de secrets à révéler

L'auteur principal de cette étude parue dans l'International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology (IJSEM), Andre Zbinden, souligne que « l'identification de cette bactérie est cliniquement très importante. Elle va nous permettre de suivre son parcours à la trace, et nous pourrons étudier les stratégies qu'elle utilise pour déclencher ces maladies. Les patients seront alors mieux soignés ».

Immunodépression, suites de chirurgie dentaire mais également certaines maladies chroniques... Ce sont là autant de facteurs de risque d'infections hématologiques par des streptocoques. Pour S. tigurinus, les mécanismes précis restent inconnus. La poursuite des études pourrait permettre de mettre au point des stratégies préventives.

Cela vous intéressera aussi