Santé

La polio à nouveau détectée dans la corne de l’Afrique

ActualitéClassé sous :médecine , polio , poliomyélite

Alors que l'OMS s'est fixé pour objectif d'éradiquer la poliomyélite dans le monde d'ici 2018, voilà que le virus frappe de nouveau la corne de l'Afrique, qu'il épargnait depuis 2 ans. Une nouvelle campagne de vaccination s'organise pour éviter de perdre le contrôle de la situation.

Le vaccin oral contre la poliomyélite a très nettement fait reculer la maladie. L'Organisation mondiale de la santé espère éradiquer complètement la polio d'ici 2018, mais le combat n'est pas encore gagné. Elle serait alors la deuxième maladie officiellement éradiquée, après la variole. © Gates Foundation, Flickr, cc by nc nd 2.0

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rapporte plusieurs cas de poliomyélite dans l'est de l'Afrique. Après la Somalie il y a quelques jours, le Kenya est désormais concerné. L'OMS a observé un cas de paralysie flasque imputable au poliovirus sauvage de type 1 (PV1) chez un nourrisson de 4 mois, à Dadaab, près de la frontière somalienne.

Dans la foulée, deux personnes de son entourage ont également été testées positives au PV1. Il s'agit des premiers cas confirmés de polio signalés dans ce pays depuis juillet 2011.

Des campagnes de vaccinations sont lancées dans la corne de l'Afrique, où le virus à l'origine de la polio a déjà causé quelques cas. Il ne faudrait pas qu'il se répande. © United Nations Photos, Flickr, cc by nc nd 2.0

Un risque important de propagation du virus

Après une première campagne de vaccination réalisée il y a quelques jours en Somalie, une seconde vient d'être lancée ce 26 mai dans les deux pays frontaliers. Au total, à la fin du mois, 440.000 enfants devraient ainsi être vaccinés. Le temps presse. Comme le souligne l'OMS, « le risque de propagation du virus est considéré comme très élevé à cause notamment de nombreux mouvements de populations » dans cette partie du continent africain. En effet, Dadaab abrite l'un des camps de réfugiés les plus importants au monde : plus de 500.000 personnes y vivraient actuellement...

Rappelons qu'en 2005, plus de 700 cas de poliomyélite avaient été recensés dans l'est de l'Afrique. L'OMS recommande donc aux pays de la région d'« intensifier leurs mesures de surveillance ». Histoire de ne pas briser une nouvelle fois les rêves d'éradication, laquelle est envisagée pour 2018.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi