Santé

Polio : l’épidémie dans la corne de l’Afrique gagne le Soudan du Sud

ActualitéClassé sous :médecine , poliomyélite , épidémie de poliomyélite

-

Une épidémie de poliomyélite se répand dans la corne de l'Afrique. Alors qu'elle était limitée à l'Éthiopie, le Kenya et la Somalie, trois cas mortels ont été déclarés au Soudan du Sud. La situation gâche les plans de l'OMS, qui espère l'éradication de cette maladie virale en 2018.

Face à ces trois nouveaux cas de poliomyélite au Soudan du Sud, des campagnes de vaccination ont été relancées pour essayer d'endiguer l'épidémie qui sévit dans la corne de l'Afrique. © Gates Foundation, Flickr, cc by nc nd 2.0

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) signale dans un rapport des cas mortels de poliomyélite au Soudan du Sud. L'épidémie qui sévit depuis quelques mois dans la corne de l'Afrique gagne donc du terrain. Jusqu'alors, seuls l'Éthiopie, le Kenya et la Somalie étaient concernés.

L'OMS évoque trois « cas suspects » de poliovirus de type 1 (PV1) dans ce pays, indépendant depuis le 9 juillet 2011. Il s'agit de trois jeunes filles, dont l'une vivait près de la frontière soudanaise. Les deux autres habitaient à proximité du Kenya et de l'Ouganda. « Les trois avaient été vaccinées », précise l'organisation.

Les poliovirus n'affectionnent (sauf exception) que les humains. Il existe depuis longtemps des vaccins contre ces virus à ARN, mais toutes les régions du monde ne peuvent pas toujours en profiter. © Graham Colm, Wikipédia, cc by sa 3.0

Un poliovirus qui se répand

Depuis quelques mois, une épidémie de poliovirus sévit dans cette partie du monde appelée la corne de l’Afrique. Elle est située à l'est du continent, et sa forme évoque l'excroissance d'un rhinocéros. Au total, depuis mai dernier, 191 cas ont donc été recensés en Somalie, 14 au Kenya et 3 en Éthiopie.

Une équipe d'experts internationaux a été déployée au Soudan du Sud afin d'assister les autorités locales et de faire face à une éventuelle épidémie de plus grande ampleur. Des campagnes de vaccination complémentaires sont également au programme. Au même titre d'ailleurs que dans les pays voisins : Éthiopie, Kenya, Ouganda, Somalie et Soudan.

L'OMS recommande plus que jamais aux pays concernés frontaliers de cette zone d'« intensifier leurs mesures de surveillance ». Histoire d'éteindre au plus vite ces foyers, et d'atteindre le nouvel objectif d'éradication fixé à 2018.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi