Santé

Gastro, grippe… Les maladies saisonnières refont parler d’elles

ActualitéClassé sous :médecine , gastroentérite , gastro

La gastroentérite sévit assez fortement dans certaines régions françaises, même si le seuil épidémique n'est pas atteint à l'échelle nationale. Quant à la grippe, même si elle reste encore très discrète, elle manifeste peu à peu son envie de conquérir le territoire...

L'activité grippale reste encore faible en France métropolitaine, comme dans toute l'Europe. Mais le nombre de cas est en progrès. Quand l'épidémie se déclarera-t-elle vraiment ? © Grog

Avec 250 cas pour 100.000 habitants, l'activité de la gastroentérite a été modérée au niveau national au cours de la semaine du 3 au 9 décembre, indique le réseau Sentinelles dans son bulletin hebdomadaire. Elle reste en dessous du seuil épidémique, défini à 268 cas pour 100.000 habitants.

La gastroentérite sévit surtout sur les parties nord et est de la France métropolitaine, et plus particulièrement dans le Nord-Pas-de-Calais (558 cas), la Franche-Comté (413 cas), la Champagne-Ardenne (376 cas), la Picardie (365 cas) et le Centre (363 cas). Les médecins du réseau Sentinelles ne notent en revanche aucune activité particulière pour la varicelle.

La gastroentérite épargne l'ouest de la France, étant très sporadique au-delà d'une ligne imaginaire entre Caen et Pau. Dans le nord et l'est de la France, en revanche, l'épidémie se fait plus pressante. © réseau Sentinelles

La grippe saisonnière progresse doucement

Le réseau des Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog) signale quant à lui une augmentation des cas de grippe saisonnière sur le territoire français. Les détections de virus grippaux demeurent toutefois sporadiques. L'activité clinique de la grippe est en progression sur la majorité des régions métropolitaines, à l'exception de la Haute-Normandie où le nombre de cas régresse.

Les Grog indiquent que l'épidémie de bronchiolite du nourrisson sévit pleinement en France métropolitaine, et rappellent qu'il est important d'adopter les gestes nécessaires pour limiter le nombre de cas (lavage des mains, port du masque, aération des logements).

Cette semaine, les Grog ont suivi 22.215 clients de pharmacies, 34.716 patients de médecine générale, 8.663 patients de pédiatrie, 1.952 consultations militaires, 53.780 appels à SOS Médecins, 6.879 cas d'IRA (infections respiratoires aiguës) et 38 % du marché français de la répartition pharmaceutique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi