Santé

Les épidémies de grippe et de gastro sévissent en France

ActualitéClassé sous :médecine , grippe , gastro

C'est de saison : les épidémies de grippe et de gastroentérite sévissent sur l'ensemble du territoire français. Alors qu'on dénombre plus de cas que la semaine passée, la première devrait encore progresser tandis que la seconde serait arrivée à son sommet. Alerte, la France vire au rouge !

La gastroentérite sévit sur la majorité de la France. Seules quelques régions, signalées en vert, ne sont pas touchées par l'épidémie, qui devrait désormais commencer à reculer. © Réseau Sentinelles

L'épidémie de grippe saisonnière a pris ses quartiers sur la quasi-totalité de l'Hexagone. Selon le réseau des Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog), la semaine dernière, « la grippe a été responsable d'environ 545.000 recours aux médecins généralistes et pédiatres », soit près de la moitié des consultations pour des infections respiratoires aiguës.

Selon les Grog, « les prélèvements effectués montrent que les trois types et sous-types de grippe A(H1N1), A(H3N2) et B circulent conjointement ». Les observations des médecins du réseau Sentinelles vont dans le même sens. « La semaine dernière, l'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée à 297 cas pour 100.000 habitants (soit 190.000 nouveaux cas), au-dessus du seuil épidémique (179 cas pour 100.000 habitants). »

Au niveau régional, l'Auvergne semble la plus touchée avec une incidence de 597 cas pour 100.000 habitants. Viennent ensuite la Champagne-Ardenne (466 cas pour 100.000 habitants), Rhône-Alpes (438), le Languedoc-Roussillon (336), le Poitou-Charentes (266), Midi-Pyrénées (261), l'Aquitaine (239) et l'Île-de-France (213). D'après des prévisions statistiques, « le niveau d'activité des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter cette semaine ».

L'épidémie de grippe colore la France en rouge. Seules trois régions (Haute-Normandie, Basse-Normandie et Languedoc-Roussillon) sont teintées en orange, signe d'une activité un peu moins forte. Mais la maladie virale risque encore de s'étendre dans la semaine qui vient... © Grog

L'épidémie de grippe colore la France en rouge. Seules trois régions (Haute-Normandie, Basse-Normandie et Languedoc-Roussillon) sont teintées en orange, signe d'une activité un peu moins forte. Mais la maladie virale risque encore de s'étendre dans la semaine qui vient... © Grog

L’épidémie de gastro progresse encore, mais devrait reculer

Comme c'est le cas avec l'épidémie de grippe, les chiffres publiés par le réseau Sentinelles confirment l'augmentation de l'incidence de la gastroentérite en France. En effet, 262.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués la semaine dernière, contre 241.000 au cours des sept jours précédents.

Selon ces mêmes médecins, « en France métropolitaine, la semaine dernière, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à 410 cas pour 100.000 habitants ». Un chiffre qui se situe largement au-dessus du seuil épidémique, fixé à 283 cas pour 100.000 habitants. En deux semaines d'épidémie, 474.000 patients auraient consulté leur médecin généraliste pour une gastroentérite. Selon le modèle de prévision du réseau Sentinelles, l'épidémie pourrait avoir atteint son pic et devrait commencer à diminuer cette semaine.

Avec 627 cas pour 100.000 habitants, Midi-Pyrénées est la région la plus touchée. Suivent le Languedoc-Roussillon (555), le Limousin (514), l'Aquitaine (509), la région Centre (482), le Nord-Pas-de-Calais (463), la Haute-Normandie (440) et le Poitou-Charentes (410). Par ailleurs, les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité. Seuls 0,6 % des cas rapportés ont été hospitalisés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi