Santé

Les carottes crues contribueraient à prévenir le cancer du colon

ActualitéClassé sous :médecine , cancer , côlon

Des chercheurs danois ont confirmé qu'une substance chimique présente dans les carottes crues et d'autres légumes contribue à prévenir le cancer du colon - même s'il ne s'agit pas de la même substance à laquelle les scientifiques avaient attribué précédemment cette propriété.

Les carottes crues contribueraient à prévenir le cancer du colon

Alors que les spécialistes pensaient que c'était le bêta-carotène présent dans les carottes qui avait un effet inhibiteur sur le cancer, le travail de recherche réalisé à l'université du sud du Danemark montre qu'il s'agit en fait du falcarinol, une substance chimique d'origine végétale.

Le falcarinol est également présent dans le céleri, le persil, le panais et d'autres légumes, mais uniquement quand ils sont à l'état cru. La cuisson élimine les propriétés du falcarinol permettant de prévenir le cancer, estiment les chercheurs.

Morten Larsen, directeur de la recherche, a déclaré: "Cette découverte nous permet de recommander avec certitude les légumes à consommer pour se prémunir contre le cancer. En poursuivant nos travaux, nous espérons pouvoir fournir des recommandations plus précises sur la quantité de carottes et d'autres légumes qu'une personne doit manger tous les jours."

Le Dr Larsen a réalisé cette recherche en collaboration avec l'Institut danois des sciences agronomiques, qui cherche à mettre au point des méthodes de culture de carottes affichant des teneurs plus élevées en falcarinol et à étudier ce qui arrive à la substance chimique lorsque les légumes sont cuits ou congelés.

"Nous savons que l'effet constaté est plus efficace quand les carottes sont consommées crues et nous savons que le falcarinol est très sensible à la lumière et la chaleur, ce qui explique pourquoi la cuisson a un impact négatif. Il semble que la congélation préserve l'effet de prévention contre le cancer et donc, nous pouvons nous attendre à ce que les carottes congelées aient également un effet salutaire", a ajouté le Dr Larsen.

Le cancer du colon est le deuxième cancer le plus fréquent dans l'UE, et il n'existe aucun remède si le cancer a atteint le stade symptomatique. Les tests et les dépistages précoces sont donc cruciaux.

Cela vous intéressera aussi